SNCF ET CRISE

ANALYSYS 09:20 - 11.12.2008 4

L'activité de Fret ferroviaire de la SNCF va creuser ses pertes en 2008, en raison de la crise financière et de la concurrence privée, a annoncé lundi Pierre Blayau, directeur de la branche Transports et Logistique de la compagnie nationale.

"Les pertes opérationnelles courantes de cette activité devraient se creuser en 2008 pour s'établir sans doute autour de 350 millions d'euros contre 240 millions en 2007", a indiqué M. Blayau dans un entretien aux Echos, estimant que le secteur de la logistique va "au-devant d'années difficiles".

Le Fret avait un peu réduit ses pertes entre 2006 et 2007.
A la SNCF, "nous allons subir des difficultés comme tout le monde mais ce ne sont pas les résultats 2009 ou 2010 qui vont changer notre ambition. C'est un projet à dix ans", poursuit-il, faisant référence au projet de la compagnie ferroviaire d'être un poids lourd de la logistique dans le monde.

La SNCF subit de plein fouet les effets de la crise financière qui ralentit les échanges de marchandises, estime M. Blayau, qui juge que l'automobile est le secteur le plus touché, suivi par la sidérurgie.
L'automobile représente 1 milliard d'euros par an de contrats pour la branche Transport et Logistique, qui englobe le Fret ferroviaire mais aussi des filiales de transport routier comme Geodis, précise-t-il.
Selon Pierre Blayau, la crise entraînera une baisse de 10% des trafics de marchandises sur 2008 avec des pics à -20% ces trois derniers mois sur certains secteurs.

Mais le Fret ferroviaire SNCF, en difficulté financière chronique depuis des années, subit aussi la rivalité de ses concurrents qui, selon M. Blayau, payent moins de taxe professionnelle et de cotisations retraite.
Il estime aussi que l'écart entre la réglementation du travail à la SNCF et celle des concurrents lui coûte au moins 100 millions d'euros.
La direction tente de modifier l'organisation du travail dans le fret, ce à quoi les syndicats s'oppposent. Plusieurs grèves ont eu lieu sur ce thème en novembre.

Plus largement, Pierre Blayau juge que le "report modal" de la route vers le rail voulu par le Grenelle de l'environnement est "difficile à réaliser à court terme dans l'état actuel des choses" notamment parce que le réseau ferré est en "médiocre état".

Selon lui, le fret ferré se trouve donc dans une "contradiction fondamentale" que l'Etat doit l'aider à résoudre puisque les pouvoirs publics "estiment que le ferroviaire est un mode prioritaire".
Le chiffre d'affaires de Fret SNCF devrait atteindre 1,6 milliard d'euros tandis que l'ensemble de la branche Transports et Logistique devrait engranger un chiffre d'affaires de 8,5 milliards en 2008, relève encore Pierre Blayau.

Via Geodis, la SNCF vient de racheter les activités logistiques du groupe IBM, un achat de 300 millions d'euros selon le syndicat Sud-Rail.

PARIS (AFP) - 08/12/08 12:05

Réponses au sujet

nic.ramb 21:47 - 19.10.2009 4

SNCF ET CRISE
Fret vaut mieux que passagers lambda fils
Pour poster un message dans le forum vous devez être membre Boursorama.
Cliquez ici pour vous connecter ou devenir membre.