Vers la confiscation de l’épargne

sirepv 12:06 - 06.04.2013 1

l’épargne financière des ménages français dépasse largement les 2 000 milliards d’euros. Rien que sur les contrats d’assurance-vie, les français ont déposé 1 500 milliards d’euros. Voilà une source de financement nettement plus en ligne avec les montants de notre dette.

Dans un premier temps c’est donc notre épargne qui sera confisquée et cela a déjà commencé avec des taux d’intérêt inférieurs à l’inflation qui érode votre pouvoir d’achat et la valeur de vos économies. Si demain l’état décide de ne pas rembourser tout ou partie de ses dettes, il n’a pas besoin de votre or. Il annule votre épargne qui est déjà placée en bon du trésor ou en obligations d’état. »
 


> A ce moment-là, nos lecteurs se posaient de très nombreuses questions sur une éventuelle confiscation de leur or, attisés par de nombreuses inquiétudes relayées par la blogosphère.
>

> J’avais donc voulu non pas les rassurer (ce terme ne faisant pas partie de mon vocabulaire de contrarien de même que les mots optimisme béat, ou encore confiance), mais leur montrer qu’à mon sens saisir l’or des gens n’était pas la solution financière à notre problème, puisque tout l’or du monde réuni ne couvre que 5% des dettes mondiales… au cours actuel… contrairement à votre épargne qui elle est tout à fait suffisante pour rembourser les dettes.

> L’affaire chypriote vous prouve à quel point cette analyse était non pas juste mais simplement évidente. L’Europe, le FMI et le gouvernement chypriote ne sont pas allés chercher l’or dans les cachettes secrètes des gens. Trop long, trop compliqué. Non, ils sont simplement allés bloquer, saisir et réquisitionner votre argent sur vos comptes en banque dans le plus grand et le plus beau hold-up jamais organisé de tous les temps.

  

 Je sais chez nous c’est différent

  

 Mais comme je vous le disais un peu plus haut, le mot confiance ne fait pas partie de mon vocabulaire de contrarien. Lorsque l’on me dit « faites-moi confiance » mes signaux d’alarme s’allument tous, instantanément. Lorsque l’on me dit que le nuage radioactif de Tchernobyl s’est arrêté à la frontière, je sors mon compteur Geiger (je plaisante, car à l’époque je n’avais que 11 ans…). Lorsque l’on me dit que mon argent ne risque rien et que mes dépôts sont garantis… je sors mon argent des banques.
 

 Oui mes chers contrariens, et je vous conseille encore une fois et peu importe ce que vous ferez de « débancariser », encore et encore, jusqu’à ce que votre compte en banque soit aussi plat qu’une limande (il faudra un jour que je vous donne la recette de la limande de ma femme, un vrai régal, mais ce n’est pas le sujet je sais).

 
 Oui peu importe ce que vous ferez, mais sortez de là tant que vous avez encore la liberté de le faire car cela va vite, très vite changer.

  

On est riche à partir de 1942,50€/mois
 
L’information principale du jour n’est pas la réduction des allocations familiales qui finalement pourrait être réduite par 4 pour les plus « riches », avec un nouveau seuil absolument extraordinaire pour définir la richesse dans notre pays : 3 885€ pour un couple avec deux enfants soit un salaire de 1 942,50€ par personne du couple (on n'a plus le droit de dire papa/maman, car cela serait aussitôt sanctionné par la police de la pensée par une accusation d’homophobie aggravée et préméditée passible de 50 ans d’emprisonnement).
 

Alors d’accord, avec 1 942€ par mois, on arrive à vivre et à faire ses courses mais oser parler de classes moyennes supérieures à ce niveau-là en dit long sur l’état de décomposition de notre société et sur la panique qui guette nos dirigeants à la recherche d’argent… désespérément.

 

 L’information principale du jour n’est pas non plus la faillite à venir d’une grande banque italienne déjà sauvée le mois dernier et qui vient d’annoncer des pertes d’environ 3,5 milliards d’euros, ni le fait que cette banque subit actuellement un véritable bankrun avec ses épargnants qui prennent la poudre d’escampette… et on les comprend.

 L’information principale du jour n’est toujours pas que le chômage dans la zone euro est désormais de 12%, mais on ne changera pas une politique qui perd, jusqu’à ce que les malades meurent guéris.

  

 Non, j’ai beau chercher, il n’y a pas à dire, l’information principale c’est que pour la première fois, de façon officielle on va taxer votre épargne, la réquisitionner. Mais nous sommes en France, chez nous c’est différent, pour le moment ce sont des incitations… plus ou moins coercitives mais c’est un changement de ton majeur qui devrait commencer à vous faire frémir sérieusement.


 Les gros contrats d'assurance-vie bientôt sous contrainte?
 

 C’est le titre (très bien trouvé) d’un article de la Tribune qui devrait vous alerter sérieusement sur l’avenir de vos contrats d’assurance-vie, qui… intéressent beaucoup votre gouvernement !
  
 C’est la députée socialiste Karine Berger qui vient de rendre un rapport sur la « réorientation » de VOTRE épargne vers les entreprises qui ont besoin d’argent… et comme l’état n’a pas d’argent pour aider les PME, YAKA, FOCON utilise le vôtre. C’est tellement plus facile.
 
 
Le titre du rapport? "Dynamiser l'épargne financière des ménages pour financer l'investissement et la compétitivité"... c'est tellement beau et grand que l'on donnerai tous ses sous avec un intitulé pareil!
 

 Mais point d’inquiétude. Tout ceci est juste. Il est juste d’aider les PME et les TPE pour aider l’emploi (le premier qui dit non sera fusillé en place publique).

Et puis cela ne va concerner que les 1% des contrats d’assurance-vie des plus riches. Alors c’est juste de demander à ceux qui ont 500 000 euros de côté de faire un petit effort supplémentaire (je n’ai pas cette somme-là de côté).

 
 Et franchement avec un seuil de richesse désormais établi à 1 942,50€ vous croyez que les riches détenteurs d’assurance-vie de 500 000 euros vont faire pleurer la plèbe dans les chaumières ? Bien sûr que non, puisque c’est forcément juste.

 

Un nouveau contrat, "l'Euro-croissance"

> Comme on nous prend pour des cons et que cela fonctionne à merveille depuis plusieurs décennies, voici la nouvelle politique de communication pour vendre les aspects coercitifs de ce qui vous attend pour vos placements.



Déjà, vous allez être contents car on vous promet de la croissance !! Oui de la croissance. C’est une bonne nouvelle non ?
>


> On va donc vous forcer à quitter un placement en fonds euros (censé être garanti) et disponible à tout moment (en théorie) pour vous obliger à placer une partie de votre épargne sur un nouveau support baptisé « euro-croissance », et qui va être le meilleur des fonds euros avec de la croissance en plus et plus de rendement !
 Alors heureux ?

>

> Quel bon plan mes amis ! Vous allez être les seuls à profiter de ce genre d’avantages. Franchement les bons plans, c’est toujours pour les riches ! J’en veux moi aussi.
>


> D’ailleurs il vaut mieux lire les petits caractères. En gros c’est un contrat de 8 ans… ensuite le capital n’est plus garanti pendant la durée de placement mais uniquement à l’échéance au bout de 8 ans. Cet argent ira financer des PME et des TPE selon des modalités que l’on ne connait pas encore, mais je doute que la gestion de ces fonds aient pour objectif le rendement pour l’épargnant mais plutôt de faire plaisir aux édiles locales en sauvant des emplois jusqu’aux prochaines élections.
 Si vous n’acceptez pas cette sublime proposition qui va s’avérer l’affaire du siècle, alors vous ne bénéficierez plus de la même fiscalité sur votre contrat d’assurance-vie actuelle et vous paierez plus d’impôts.


 Conseil numéro 1 : surtout payez plus d’impôts (de toute façon vous n'y échapperez pas)
>

> Conseil numéro 2 : vous avez aussi le droit (pour le moment) de reprendre vos sous et de vous tirer de l’assurance-vie qui je le maintiens sera le plus mauvais placement des 30 prochaines années.
 


> Encore une fois, on continue à y aller par itération. C’est la stratégie des petits pas. Et puis un jour on baissera le seuil (sans doute très bientôt) parce qu’après tout si on est riche avec 500 000 euros sur son contrat d’assurance-vie on l’est aussi avec 100 000 euros… surtout quand le salaire d’un riche est de 1 945€ par mois !!
 


 Et puis ce ne sera toujours pas assez, et l’on ponctionnera les comptes des riches… qui sont de moins en moins riches, puisque cela fait bien longtemps que les vrais riches sont déjà partis !
 

 Comme disait Aldous Huxley auteur du Meilleur des Monde, « À mesure que diminue la liberté économique et politique, la liberté sexuelle a tendance à s'accroître en compensation »…

 
 Ce qui arrive est une évidence, tout comme ce qui va se produire. Nous pouvons parfaitement anticiper. Bienvenue dans ce nouveau monde, un hybride de 1984 et… du meilleur des mondes… ou du pire à vous de choisir, mais surtout, débancarisez et vite.

 Charles SANNAT

 Editorialiste et rédacteur du Contrarien Matin

 Directeur des Études Économiques Aucoffre.com
 

 http://www.lecontrarien.com/
 

 http://www.latribune.fr/actualites/economie/u...0.000-euros.htm

Réponses au sujet
Aucune réponse n'a été postée pour l'instant
Pour poster un message dans le forum vous devez être membre Boursorama.
Cliquez ici pour vous connecter ou devenir membre.