"l’or est une valeur d'avenir"

r.renar2 08:14 - 26.09.2008 0


R. Cohen, Dynamic Precious Metals Fund : "l’or est une valeur d'avenir"
Par Laurence Marchal / 26 Septembre 2008 / 00:05

Le gérant pense que l’once d’or va rester dans les 900 dollars, voire approcher les 1.000 dollars dans les mois qui viennent.
En temps de crises financières, l’or retrouve plus que jamais son statut de valeur refuge. C’est l’une des raisons, pour Robert Cohen, gérant chez le canadien DundeeWealth du Dynamic Precious Metals Fund, compartiment de la Sicav Dynamic Investment Fund investi en métaux précieux, de s’intéresser au métal jaune.

"Lors de l’implosion de la crise de la dette latino-américaine et de la crise des caisses d’épargne (savings and loan) dans les années 1980, l’or avait connu une hausse stratosphérique, les investisseurs particuliers et institutionnels ayant cherché une valeur refuge au cours d’une période où la valeur du dollar était remise en question", se remémore le gérant. Une histoire qui présente des similitudes avec la situation actuelle…

D’autres raisons militent en faveur de la hausse de l’or, qui devrait rester dans la zone des 900 dollars, et pourrait même approcher les 1.000 dollars, selon Robert Cohen, qui présente la particularité d’être ingénieur en minéralurgie. L’une d’elles est notamment le repli du dollar, qui devrait se poursuivre, notamment face aux devises asiatiques comme le yuan chinois.

L’augmentation de la liquidité mondiale est également favorable au cours de l’or. "Actuellement, le taux de croissance de la liquidité mondiale définie comme la somme des réserves de change et la base monétaire américaine a atteint un nouveau record de 28 %.

Compte tenu de l’agitation actuelle sur les marchés de capitaux, du ralentissement des économies américaine et étrangères et de la crise qui touche l’immobilier résidentiel et la finance, il est très peu probable selon nous que les niveaux de liquidité diminueront dans un avenir proche", poursuit Robert Cohen.

Le gérant souligne par ailleurs que l’or reste abordable sur une base relative, compte tenu du fait que l’offre est restreinte et que la demande d’investissement augmente.

De plus, Robert Cohen rappelle que l’or fournit une protection contre l’inflation, la dévaluation de la devise et la volatilité des places boursières. Il affiche aussi une corrélation faible ou négative avec les principales classes d’actif, notamment les actions et les obligations.

Dans ce contexte, Robert Cohen investit son portefeuille, composé de 29 titres, à 90 % dans des mines d’or, principalement basées au Canada. Il se trouve que c’est le pays où est basé le gérant, mais aussi celui qui accueille le plus grand nombre de sociétés cotées spécialisées dans l’or.

Ses principales positions sont Agnico-Eagle Mines, Red Back Mining, San Gold Corporation, Aurizon Mines et Osisko Mining.

Au 31 août, sur trois mois, le fonds perd 10,6 %, alors que l’indice (S&P/TSX) reculait de 11,9 %. Sur trois ans, le fonds canadien qui a servi de base au compartiment luxembourgeois gagnait 23 %, contre +12,4 % pour l’indice.

 


Réponses au sujet

M3403126 21:38 - 29.09.2008 0

"l’or est une valeur d'avenir"
En 1980 l'or était monté de façon vertigineuse parceque Mitterrand avait dit que s'il était élu il supprimerait l'anonymat sur les ventes d'or: comme les français sot très discrets sur leurs bas de laine l'or avait grimpé très fortement

M8953605 21:09 - 15.10.2008 0

"l’or est une valeur d'avenir"

arami6 22:41 - 15.10.2008 0

le bouch.er ne t'incitera pas au
végétarisme.

Les gérants ..., je te laisse deviner.

Juge et partie,
je ne lis pas les papiers des gérants.
Pour poster un message dans le forum vous devez être membre Boursorama.
Cliquez ici pour vous connecter ou devenir membre.