Chaque semaine, les experts des marchés vous dévoilent leurs analyses.
Boursorama le 24/04/2013 à 17:00
  • Sauvegarder l'article
  • Envoyer l'article à un ami
  • Imprimer l'article

BD Multimedia Stratégie pertinente


Acheter
« Le groupe publiait récemment des résultats annuels légèrement supérieurs à nos attentes grâce à un pôle Micro-paiement plus rentable qu’initialement anticipé. En effet, à la suite de la réduction du nombre de clients dans le micro-paiement en France, imposée par les opérateurs téléphoniques, les marges du pôle au S2 se sont avérées bien supérieures à nos estimations grâce à un effet mix favorable. Pour les prochain(e)s trimestres/années, deux éléments nous semblent cruciaux pour aborder le dossier : 1) la capacité du groupe à poursuivre sa croissance en France avec Starpass et 2) la vitesse du « ramp up » de la nouvelle solution de micro-paiement du groupe pour l’international Payduo.com. Nous restons positifs sur ces deux sujets estimant que la stratégie du groupe dans le micro-paiement, centrée sur les clients petits et moyens à forte marge, reste pertinente sur le marché sous-jacent du paiement online toujours en croissance. Nous maintenons notre recommandation ACHAT et relevons légèrement notre objectif de cours de 6.70€ à 6.86€. »
Pierre Schang
NFinance Securities

 

Valeur(s) associée(s)
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dsamain il y a un mois

    faut changer de métier...

  • cacounix il y a 4 mois

    merci mr schang....-50 en moins d 1 an ...


Boursorama le 24/04/2013 à 16:50
  • Sauvegarder l'article
  • Envoyer l'article à un ami
  • Imprimer l'article

BioMérieux L'Europe s'enlise et les émergents tombent en panne


Conserver
« La publication a montré une fragilisation de la situation en Europe (53% du CA dont 46% en Europe de l'Ouest) liée au recul des ventes en France (-8%) et en Europe du Sud (-7%). Pour l'hexagone la consolidation des laboratoires pèse toujours sur les investissements et notamment sur la gamme Vidas qui ne correspond plus aux capacités croissantes des nouveaux laboratoires. Au niveau de l'Europe du Sud, le management fait état de difficultés toujours croissantes liées à l'économie. Du côté des pays émergents, la mauvaise surprise provient du ralentissement des ventes en Chine (+8%) devenue la troisième "business unit" du groupe. Le management demeure malgré tout confiant compte tenu de la tendance de fond sur ce marché où le besoin d'équipements médicaux est très important. Rappelons que le gouvernement chinois s'est engagé à construire 10 000 hôpitaux d'ici 2020, ce qui implique autant de laboratoires d'analyse clinique. Au niveau de l'Amérique du Nord (23% du CA) la progression des ventes ressort à +3% ce qui indique un changement de tendance après trois trimestres de décroissance. Le management table sur un redressement plus marqué dans les trimestres à venir. Au final, ces éléments ne remettent pas en question la guidance annuelle des ventes qui comprend une croissance organique comprise entre +3 et +5%. A noter que le management a déjà eu affaire à ce genre de situation de "trou d'air" (sales warning de novembre 2011) et a su démontrer sa capacité à maintenir le cap. A ce stade nous maintenons nos prévisions en ligne avec celles du management. Nous maintenons notre recommandation Conserver. »
Arnaud Guérin
Portzamparc

 

Valeur(s) associée(s)
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Boursorama le 24/04/2013 à 16:50
  • Sauvegarder l'article
  • Envoyer l'article à un ami
  • Imprimer l'article

Guerbet T1 sévèrement sanctionné alors que rien n'a changé


Acheter
« Guerbet a publié un chiffre d’affaires T1 en retrait de 6% à 91M€ comme il fallait s’y attendre compte tenu du déstockage de certains produits essentiellement au S2 2012, et en particulier au T4, dans le cadre de la renégociation du contrat avec Covidien. Ce sont surtout les produits Rayon X qui ont souffert de ce phénomène puisqu’ils ont enregistré un repli de 14,6%. Ceci devrait s’estomper par la suite. Plus surprenant, le retrait de 1,3% de l’activité IRM qui a été pénalisée à la fois par la dégradation de la parité €/Yen engendrant une chute de l’activité de 17% dans le pays au T1 et de la baisse des remboursements dans 3 pays (Suisse, Belgique et Corée), soit un manque à gagner représentant de l’ordre 1 à 2M€ sur l’exercice. Elément à souligner, la progression de 19,3% du lipiodole sur le trimestre qui semble plus une tendance de fonds qu’un à-coup comme nous avons pu le connaître par le passé compte tenu des nouvelles applications de ce produit (oncologie + hausse de prix). De même, le développement du Dotarem aux Etats-Unis est en ligne avec les attentes. Pour 2013, le groupe a maintenu sa prévision de croissance de 3% sur l’exercice. La publication du T1 est conforme à notre scénario annuel et la sanction nous paraît sévère puisque rien n’a changé depuis la présentation annuelle. »
Robin Leclerc
IdMidcaps

 

Valeur(s) associée(s)
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8637171 il y a 8 mois

    Oui ils sont conformes aux objectifs de la direction. donc en ligne.


Boursorama le 24/04/2013 à 16:40
  • Sauvegarder l'article
  • Envoyer l'article à un ami
  • Imprimer l'article

Boiron Confirmation d'un début d'année historique


Accumuler
« Le groupe publie un CA T1 en croissance exceptionnelle de 22,7% à 158,0 M€, ressortant au-delà de notre attente déjà élevé de 20% (154,9 M€) et à celle de la société (>15% voire 20%). Plusieurs phénomènes sont à l’origine cette performance historique, à savoir : une forte pathologie mondiale intervenue à partir de fin décembre 2012, un reliquat de la hausse des prix sur un certain nombre de médicaments remboursables, un effet de base favorable (CA T1 12 : +0,1%). La société anticipe une amélioration de sa rentabilité en 2013, et plus précisément une MOC de l’ordre de 15/16%, soit un niveau proche de celui réalisé en 2012. En parallèle, le management estime que des gisements d’amélioration de marges subsistent à MT notamment à travers 1/ l’optimisation des coûts de Production industrielle et de Préparation/Distribution en France et à l’international et 2/ la volonté de privilégier la rentabilité aux volumes à l’international (Belgique, Brésil, Suisse etc.). Nous pensons que cette bonne publication était d’ores et déjà anticipée par les marchés en premier lieu grâce notamment au discours très optimiste tenu depuis le début de l’année. Sur les prochains trimestres, la croissance ne devrait pas dépasser les 5% sachant que le groupe sera confronté dès le T2 à un effet de base élevée (+16% en 2011). »
Guillaume Cuvillier/Mickael Chane-Du
Gilbert Dupont

 

Valeur(s) associée(s)
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant