Zyed et Bouna : Taubira juge les propos d'Estrosi «abjects»

le
4
Zyed et Bouna : Taubira juge les propos d'Estrosi «abjects»
Zyed et Bouna : Taubira juge les propos d'Estrosi «abjects»

Evoquant des «paroles abjectes», la ministre de la Justice, Christiane Taubira, s'est dite «choquée», mercredi, par les propos du député UMP Christian Estrosi sur les familles des adolescents Zyed et Bouna, morts en 2005 à Clichy-sous-Bois. «Je suis choquée que des responsables politiques puissent avoir des paroles aussi abjectes alors que les cœurs des mamans et des papas sont encore en lambeaux», a déclaré la garde des Sceaux sur France 2.

Le maire de Nice s'était «réjoui» mardi de la relaxe de deux policiers, poursuivis pour non-assistance à personne en danger lors du décès des deux adolescents dans un site EDF de Seine-Saint-Denis. «Les familles n'ont qu'à éduquer leurs enfants et faire en sorte qu'ils ne soient pas des délinquants», avait-il estimé, s'attirant de nombreuses critiques.

«En excès de vitesse avec leur jambes ?»

Se voyant opposer que rien ne prouvait que les deux enfants aient été des délinquants, Christian Estrosi avait affirmé qu'ils étaient «en excès de vitesse» au moment des faits. Or, Zyed et Bouna étaient à pied. L'édile niçois a confondu cette affaire de Clichy-sous-Bois avec celle de Villiers-le-Bel, en 2007, où deux adolescents sur une moto-cross non homologuée avaient été renversés par une voiture de police.

Christiane Taubira a réagi à cette méprise : «En excès de vitesse avec leurs jambes ? Car deux gamins qui sortaient d’un match de football et qui, affolés de ne pas avoir leurs papiers sur eux, se sont mis à courir. Ils étaient donc en excès de vitesse avec leurs jambes.»

VIDEO. Christian Estrosi : «Ils étaient bien en excès de vitesse !»

Christian Estrosi sur Zyed et Bouna - Le 19/05/2015 à 08h46

«Cynisme électoraliste»

«Commenter des décisions de justice par des responsables politiques, c'est déjà contestable. Moi je ne le fais pas», a lancé Christiane Taubira. Elle a ensuite fait référence à la campagne de Christian Estrosi aux ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • C177571 le mercredi 20 mai 2015 à 12:06

    La grande force des socialistes ,c'est d'inverser les rôles.Les voyous qui fuient devant les policiers sont absous, les flics deviennent voyous, les incompétents du gît deviennent des prix Nobel d'économie ETC...

  • nayara10 le mercredi 20 mai 2015 à 11:49

    Tous les jours ,il meurent des gens électrocutés .On n'en parle jamais ....

  • tropfort le mercredi 20 mai 2015 à 11:27

    Quelle plaie... moi aussi, quand un flic me siffle, je m'arrête... parce que mes parents m'ont élevé un minimum... Marre de ces populations qui laissent leurs multiples enfants s'AUTO-ELEVER !

  • miez1804 le mercredi 20 mai 2015 à 10:36

    Moi si un flic me fait signe de m'arreter je m'arrete, donc je ne vois pas ou est le probleme, si je prend la fuite ce n'est pas la faute des flic!