Zúñiga peut-il retrouver son niveau ?

le
0
Zúñiga peut-il retrouver son niveau ?
Zúñiga peut-il retrouver son niveau ?

Après plus de sept mois d'inactivité, Juan Camilo Zúñiga retouche le ballon, à Bologne. Et peut enfin mettre de coté les blessures, les embrouilles avec Neymar et les dirigeants de Naples et son absence prolongée en sélection.

"Appelle-moi pour t'excuser, fils de pute !" Alors qu'ils avaient réglé le conflit né un soir de quart de finale de Coupe du monde, Neymar et Zúñiga se retrouveraient pour la Copa América au Chili. Un match tendu, que les Colombiens emportent à l'arrache. De cette victoire, on retient surtout l'embrouille infernale comme fil conducteur d'une rencontre hachée. Surtout, celle entre le numéro dix brésilien et le latéral des Cafeteros. Des retrouvailles très musclées qui finiront en insultes et en baston générale qui vaudra une suspension au joueur du Barça. C'est l'une des dernières images de Juan Camilo Zúñiga en tenue de footballeur. Depuis, le latéral révélé à Naples a enchainé les blessures. Son transfert à Bologne, l'été dernier marque une nouvelle étape dans sa carrière, à 30 ans. Histoire de rappeler à Pekerman que personne ne s'est imposé dans son couloir droit.

Youtube

En conflit avec Sarri


Le 24 janvier dernier, Sassuolo reçoit Bologne. Juan Camilo Zúñiga n'est pas sur la feuille de match. Quelques jours auparavant, il a perdu son père. Quand Giaccherini ouvre le score, le joueur italien sort un maillot de son coéquipier, pour rendre hommage à son père défunt.

Walter Zuniga. Just signed by Genoa, recently lost his father. Giaccherini pays tribute to the Colombian earlier pic.twitter.com/2ZGXBAdLxt

— Real Talk Football (@RealTlkFootball) 24 janvier 2016
Un drame qui va rompre l'élan du latéral colombien, qui n'avait retrouvé les terrains depuis qu'une semaine, et une entrée de vingt minutes contre la Lazio. Depuis, Zúñiga est de retour dans le groupe mais n'a toujours pas refoulé les pelouses italiennes. Si Roberto Donadoni prend son temps avec le natif de Chigorodó, c'est qu'il le connaît parfaitement. En 2009, l'ancien entraineur de la sélection italienne aligne systématiquement le Colombien avec Naples. Lorsqu'il prend la tête de Bologne, Donadoni demande le recrutement…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant