Zuma entendu prochainement par la commission d'éthique de l'ANC

le
0
    JOHANNESBURG, 25 novembre (Reuters) - Le président 
sud-africain Jacob Zuma, mis en cause dans des affaires de 
corruption, sera entendu la semaine prochaine par la commission 
d'éthique du Congrès national africain (ANC), a annoncé vendredi 
le secrétaire général du parti, Gwede Mantashe.  
    L'audience devrait avoir lieu à huis clos le 3 décembre. La 
commission d'éthique a été créée en 2013 pour prendre "des 
mesures urgentes" à l'encontre de membres de l'ANC soupçonnés de 
malversations. Ses recommandations ont depuis entraîné 
l'exclusion de plusieurs membres du parti.  
    Les appels à la démission du chef de l'Etat, qui est âgé de 
74 ans, se sont multipliés récemment, après une série de 
scandales.  
    Dans un rapport intitulé "State of Capture" (Détournement 
d'Etat) publié au début du mois, l'ex-médiatrice de la 
République Thuli Madonsela réclame l'ouverture d'une enquête sur 
les faveurs qu'il est soupçonné d'avoir accordées à de riches 
hommes d'affaires, qu'il aurait laissés désigner des membres du 
gouvernement.   
    En mars, la Cour constitutionnelle lui a par ailleurs 
ordonné de rembourser 14 millions d'euros de fonds publics 
investis dans l'agrandissement sa résidence privée de Nkandla, 
au KwaZulu-Natal.   
 
 (Joe Brock, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant