ZSP : un casse-tête pour Manuel Valls

le
0
Le ministre de l'Intérieur est confronté à un problème d'effectifs.

Difficile rentrée pour Manuel Valls. Il affiche sa fermeté sur le dossier des Roms, mais les chiffres des infractions à la police des étrangers relevés pour les seuls mois de juin et juillet 2012 traduisent à l'inverse une baisse de près des 12 % de l'activité des services. Et voici Marseille qui déraille: 19 règlements de comptes depuis janvier! Assez pour que Matignon convoque une réunion d'urgence sur la situation marseillaise pour le jeudi 6 septembre. Car la grogne monte. Jean-Claude Gaudin, le maire UMP de la ville, s'emporte contre les zones de sécurité prioritaires (ZSP) que le gouvernement propose comme nouveau remède à l'insécurité, sous forme d'expérimentation, d'abord dans quinze secteurs, à compter de ce mois, puis dans soixante au total à l'horizon 2013. Retour sur les contraintes qui pèsent sur cette réforme aux allures de casse-tête.

Les choix des sites expérimentaux

Officiellement, les ZSP ratissent large. Elles incluent des bourgs comme Méru

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant