Zone euro : vers un consensus à l'arraché

le
0
INFOGRAPHIE - Une forme panachée de mise à contribution des banques au plan d'aide à la Grèce sera sur la table des chefs d'État européens jeudi.

À 48 heures du sommet européen exceptionnel qui sera consacré jeudi à «la stabilité financière dans la zone euro» et au «programme d'aide à la Grèce», la tension restait extrêmement forte mardi dans les chancelleries, les salles de marchés et les quartiers généraux des institutions financières. D'autant que la chancelière Angela Merkel a encore une fois entretenu le doute mardi: «Il n'y aura pas de grande avancée spectaculaire d'un coup, pas demain, pas jeudi», a-t-elle mis en garde. Une façon de dire que l'Europe ne s'engagera pas dans un grand saut fédéraliste jeudi, mais qu'elle se cantonnera au traitement du cas grec.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.
Pour le seul sauvetage de la Grèce en tout cas, vu des investisseurs et des banquiers, le report d'une décision n'est pas envisageable, pas plus que la conclusion d'un accord a minima qui attiserait le feu sur les marchés. Le FMI a exhorté mardi la zone à produire «un plan d'action cohérent». Mai

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant