Zone euro : Trichet veut une «quasi-fédération budgétaire»

le
0
Le président de la BCE a rappelé lundi à Paris son désaccord avec les chefs d'État européens qui veulent se garder un pouvoir discrétionnaire pour sanctionner ou non les pays laxistes.

Totalement libre, dans la mesure où son mandat de huit ans n'est pas renouvelable, Jean-Claude Trichet entend utiliser à plein les sept mois qui lui restent à la tête de la Banque centrale européenne pour renforcer la gouvernance de la zone euro. Faute de prétendre au statut d'«union politique», ce qui impliquerait un budget fédéral et des transferts de ressources entre ses pays membres, l'union monétaire doit devenir «une quasi-fédération budgétaire». Il a développé son projet, qu'il défend bec et ongles depuis quelques semaines devant le Conseil européen, dans l'enceinte très feutrée de l'Académie des sciences morales et politiques. Il en est par ailleurs l'un des membres, élu depuis 2010 au fauteuil de Pierre Messmer, même s'il ne sera officiellement intronisé qu'en décembre prochain.

Autant l'expression de «quasi-fédération» paraît vague, autant ce que Jean-Claude Trichet a en tête est clair et précis. Il s'agit de renforcer substantiellement la su

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant