Zone euro : tout n'est pas si négatif !

le
11
EC
EC

Après douze mois de croissance timide,

le produit intérieur brut de la zone euro a stagné entre avril et juin, par rapport au premier trimestre. Le recul de l'activité de 0,2% en Allemagne et en l'Italie a pesé, tandis que l'économie française faisait du surplace. Cette statistique décevante est venue confirmer la sombre prémonition de Mario Draghi, président de la Banque centrale europé­enne (BCE). Il avait plusieurs fois estimé que la croissance de la zone était «trop faible, trop fragile et trop inégale» pour écarter un risque de récession.  Certains investisseurs craignent une rechute de l'économie européenne, la troisième en cinq ans, après deux pâles rémissions. 

(lerevenu.com) - Baisse salutaire de l'euro Certains facteurs ponctuels expliquent cette contre-performance. Une météo favorable a stimulé la croissance au 1er trimestre et les ponts du mois de mai ont perturbé les chiffres. De plus, les sanctions commerciales réciproques que s'imposent Russes et Européens ont affecté l'activité. Selon les économistes de Credit Suisse, les exportations vers la Russie représentent 0,9% du PIB de la zone euro. Un chiffre plus important pour l'Allemagne, où la confiance des investisseurs s'est fortement dégradée depuis le début des tensions diplomatiques. Difficile de prédire l'issue de cette crise mais il existe, par ailleurs, des motifs d'optimisme pour ce trimestre : la baisse de l'euro depuis début juillet, les

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • azqsdwxc le samedi 30 aout 2014 à 14:10

    C'est bien xenfab, les entreprises cotées font des profits, les dividendes fleurissent et les riches s'enrichissent en planquant leur pognon dans les paradis fiscaux. Et les petites entreprises, et monsieur tout le monde dans tout ça ? Et bien il peuvent crever sous des taxes et acheter des produits chinois qui ont eu une aide à l'export...

  • xenfab le samedi 30 aout 2014 à 13:48

    Sur l'ensemble des publications des sociétés cotées du dernier trimestre, les profits annuels ont progressé de 8.4% en Europe, contre "seulement" 6.9% aux Etats-Unis, dans les 2 cas plus vite que les chiffres d'affaires. Les dividendes distribués sont à des niveaux records en Europe, et en particulier en France. De quoi inspirer d'autres commentaires ? (non je ne pense pas, vu le niveau).

  • cadmos le samedi 30 aout 2014 à 13:26

    Zone euro : tout n’est pas si négatif ! mais rien n'est positif :))))))))))))))

  • azqsdwxc le samedi 30 aout 2014 à 10:23

    L'euro est une toiture faite sur des murs branlants. Des tuiles nous tombent dessus régulièrement et elle risque de s'effondrer à chaque instant...

  • coco123 le samedi 30 aout 2014 à 09:44

    quand on est pas le patron chez soi il provoque des ennuis de ce genre et du chomage ...en serait on réduit a une bète de consommation sans avenir

  • abacchia le samedi 30 aout 2014 à 09:31

    Il est évident que pour toutes les "élites" Européennes non élues, tout va très bien, il n'y a pas de quoi s'inquiéter, luxe, privilèges et volupté sont au RDV !

  • pierry5 le samedi 30 aout 2014 à 09:23

    Est-ce que tous ces chambardements vont finir par faire imploser cette Europe qui nous coûte un maximum. Peut-être, si sont installés dans nos pays des dirigeants qui veulent bien ouvrir les yeux., type De Gaulle, Fran-co, Thatcher.....

  • JERIKAE2 le samedi 30 aout 2014 à 09:22

    pour les fonctionnaires europeens c est meme tres bon,............................

  • c.debarg le samedi 30 aout 2014 à 09:02

    un coup blanc , un coup noir , on nous prend pour des babaches

  • igvisor le samedi 30 aout 2014 à 09:00

    http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_PUBLIC/6-18082014-AP/FR/6-18082014-AP-FR.PDF(http://snipurl.com/297otet)Pour Tripler la balance commercial de la Zone Euro c'est Facile : Virer l'Angleterre