Zone euro-Secteur bancaire face à un choc de rentabilité-Praet

le
0
 (Actualisé avec déclarations supplémentaires) 
    BRUXELLES, 17 mai (Reuters) - Le secteur bancaire en zone 
euro est confronté à un sérieux choc de rentabilité, a déclaré 
mardi Peter Praet, économiste en chef et membre du directoire de 
la Banque centrale européenne (BCE), mettant en avant la hausse 
des coûts, un montant excessif de créances douteuses dans 
certains pays et l'absence de consolidation. 
    "Nous avons dans le secteur un sérieux choc de rentabilité", 
a-t-il dit lors d'une conférence à Bruxelles. 
    Il a ajouté que le secteur profiterait de la création de 
groupes bancaires paneuropéens et de l'achèvement de l'union 
bancaire. 
    Pour Peter Praet, la stabilité financière des banques de la 
zone euro a été renforcée, mais le fait que le nouveau mécanisme 
de sauvetage des établissements en difficulté n'ait pas encore 
été testé constitue encore une source d'interrogations. 
    "Sur le papier, nous avons des procédures de redressement et 
de réglement bien meilleures mais elles n'ont pas encore été 
testées. Je vois toujours un point d'interrogation sur cet 
aspect", a-t-il dit. 
    Les nouvelles dispositions entrées en vigueur en début 
d'année permettent aux autorités d'imposer des pertes aux 
actionnaires, aux créanciers et aux gros clients si une banque 
doit être sauvée, afin de ne pas mobiliser d'argent public et 
donc de solliciter les contribuables. 
 
 (Francesco Guarascio, Juliette Rouillon et Bertrand Boucey pour 
le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant