Zone euro : Sarkozy ménage Merkel

le
0
L'Élysée juge qu'il n'y a «pas lieu» de discuter des euro-obligations. Angela Merkel accueille ce vendredi Nicolas Sarkozy pour le treizième Conseil des ministres franco-allemand.?

Très critiquée pour sa gestion de la crise de la dette, Angela Merkel peut, au moins, compter sur le soutien de Nicolas Sarkozy, qu'elle accueillera aujourd'hui à Fribourg, à l'occasion du treizième Conseil des ministres franco-allemand. Jeudi, l'Élysée a estimé qu'il n'y avait «pas lieu» de discuter de l'émission d'euro-obligations, «alors que l'Eurogroupe vient de se mettre d'accord sur un mécanisme permanent de crise». La chan­celière s'est fermement opposée, lundi, à la création d'«eurobonds» défendue par Jean-Claude Juncker, président de l'Euro­groupe, et Giulio Tremonti, ministre italien des Fi­nances, afin de mutualiser les dettes européennes. «De telles obli­gations ne permettent pas de concurrence entre les taux d'in­térêt», critique Angela Merkel, qui juge le principe d'obligation commune contraire aux traités européens.

Vexé, le premier ministre luxembourgeois a jugé le refus de Berlin «antieuropéen», s'attirant aussitôt les foudre

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant