Zone euro : pourquoi l'inflation est si basse ?

le
0
Le président de la Banque centrale européenne Mario Draghi. (© BCE)
Le président de la Banque centrale européenne Mario Draghi. (© BCE)

Malgré les efforts de la BCE pour faire repartir les prix en zone euro, l'inflation y reste désespérément basse, et est même retombée en territoire négatif en février. Récapitulatif des différents facteurs à l'oeuvre pour empêcher la remontée des prix.

Le pétrole

«Le faible niveau d'inflation et la chute de février reposent en grande partie sur les prix de l'énergie», affirme Ben May, économiste chez Oxford Economics. Depuis deux ans, les cours du pétrole ont fortement chuté, sur fond de surabondance de l'offre mondiale.

Pour les ménages et les entreprises, cette décrue se traduit, entre autres, par une baisse bienvenue des prix du fuel de chauffage et du carburant à la pompe. Mais elle empêche l'inflation de repartir, les prix de l'énergie comptant pour beaucoup dans le calcul de cette donnée, souligne M. May.

Le cours du pétrole est tombé en début d'année à son plus bas niveau depuis 2003 avant de timidement rebondir début février, et le marché bruisse de rumeurs sur une baisse concertée de l'offre entre grands pays producteurs.

Pour autant, une remontée substantielle et durable des prix ne semble pas encore à l'ordre du jour. Par conséquent, les prévisions d'inflation pour la zone euro vont devoir être revues en sensible baisse, a récemment signalé le président de la Bundesbank, Jens Weidmann.

L'euro

Après une nette baisse en mars 2015, consécutive à

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant