Zone euro : les Nobel prônent le fédéralisme budgétaire

le
0
Selon Christopher Sims et Thomas Sargent, il serait «facile» pour l'Europe de sortir de la crise des dettes. Leur solution? Un renforcement de la compétence budgétaire de Bruxelles. Décryptage.

Leur remède à la crise de la dette en zone euro était attendu. Après avoir enfilé leurs nouveaux habits de prix Nobel d'économie 2011, les Américains Christopher Sims et Thomas Sargent ont donc abattu la carte du fédéralisme budgétaire. Un précédent historique doit selon eux servir de modèle: l'union des budgets des treize États fondateurs des États-Unis avec la Constitution de 1787. Pour Christopher Sims, il s'agit-là d'une «solution déterminée» avec laquelle «nous sommes nés». Et Thomas Sargent d'appeler la zone euro à concevoir «une manière de partager les fardeaux budgétaires pour relier la compétence budgétaire à la Banque centrale européenne (BCE) et au prêteur en dernier ressort». D'après lui, les perspectives pour l'euro demeureront «sombres» si ces liens «restent aussi peu clair».

Même si l'idée n'est pas nouvelle, elle a ressurgi à la faveur de la crise grecque. Ce mercredi, des personnalités politiques et économiques de toute l'UE (...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant