Zone euro : la crise porte un coup à la natalité

le
0
INFOGRAPHIE - Le taux de fécondité a nettement baissé dans les pays du sud de la zone euro, les plus touchés par la crise. L'Institut de démographie de Vienne tire la sonnette d'alarme. La France reste une exception.

La crise européenne n'affecte pas seulement la croissance, le chômage ou les taux d'intérêt. Elle a un impact direct, et plus profond, sur la natalité, qui plonge en Grèce, au Portugal, en Espagne en Irlande. Dans ces pays, les plus touchés par la crise de la dette, les femmes sont moins enclines à faire des bébés. L'incertitude sur l'avenir, l'envolée du chômage, et le manque de perspective a fait baisser le taux de fécondité, au risque de peser un peu plus sur les perspectives de croissance future du Vieux Continent.

 

 

Les données recueillies par l'Institut...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant