Zone euro : la consommation soutient la reprise

le
0

(AOF) - Dans un contexte international peu porteur, la zone euro resterait résistante et la reprise se poursuivrait à un rythme modéré : le produit intérieur brut augmenterait de 0,4 % par trimestre aux trois premiers trimestres de 2016. Selon les dernières prévisions de l'IFO (institut allemand), l'Insee (institut français) et l'Istat (institut italien) le dynamisme de la demande intérieure serait le moteur de cette progression. L'amélioration du pouvoir d'achat des ménages, stimulé par la baisse passée des prix du pétrole, soutiendrait la consommation privée.

L'afflux de réfugiés, principalement en Allemagne, porterait la consommation publique et les transferts aux ménages.

L'investissement total accélérerait aux trois premiers trimestres de 2016, soutenu par l'utilisation accrue des capacités de production et la faiblesse des coûts d'emprunt. Sous l'hypothèse d'un prix du baril de pétrole figé à 40 dollars et d'un taux de change fluctuant autour de 1,12 dollar pour un euro, l'inflation serait négative au deuxième trimestre avant d'augmenter légèrement au troisième trimestre.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant