Zone euro : l'UE s'en remet à d'autres pays

le
0
Norges Bank Investment Management, qui gère le fonds norvégien, s'est porté candidat pour contribuer au fonds de sauvetage.

Pour la première fois depuis le déclenchement de la crise des dettes souveraines en Grèce, novembre 2009, l'Union européenne va s'adresser directement à d'autres États et à leurs fonds souverains. Norges Bank Investment Management (NBIM), qui gère le fonds norvégien (397,5 milliards d'euros), s'est d'ores et déjà porté candidat, selon l'agence Reuters.

Techniquement complexe et politiquement peu glorieux dans la mesure où les membres de la zone euro s'en remettent à l'épargne étrangère à défaut d'être solidaires entre eux, le projet esquissé ce week-end à Bruxelles permettrait de constituer un véritable pare-feu. La force de frappe «serait à la hauteur de l'Espagne et de l'Italie», estime Gilles Moec, économiste de la Deutsche Bank à Londres.

Le dispositif envisagé consistera à la fois à démultiplier les capacités du Fonds européen de stabilité financière (FESF) et à mobiliser les capitaux des pays financièrement excédentaires. Au premier chef,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant