Zone euro/Indicateurs-Stabilité du sentiment économique en avril

le , mis à jour à 12:12
1

BRUXELLES, 29 avril (Reuters) - Principaux indicateurs macroéconomiques de la zone euro publiés ce mois-ci : * LE SENTIMENT ÉCONOMIQUE SE STABILISE EN AVRIL 29 avril - Le sentiment économique dans la zone euro a marqué le pas en avril après quatre mois d'amélioration mais il a encore progressé dans le secteur des services et, plus largement, parmi les entreprises. L'indice du sentiment économique calculé par la Commission européenne a reculé de 0,2 point à 103,7, en-deçà du consensus Reuters qui était à 103,9, sans pour autant que soit remis en cause son redressement amorcé en décembre. L'indice qui mesure le climat des affaires a progressé de 0,09 point à 0,32 et l'indice de confiance du secteur des services a augmenté de 0,6 point. Tableau ID:nB5N0T900Z * LE CRÉDIT AU PRIVÉ REPART À LA HAUSSE EN MARS 29 avril - Les prêts aux entreprises et aux ménages de la zone euro ont augmenté en mars pour la première fois en trois ans, montrent les statistiques publiées mercredi par la Banque centrale européenne (BCE). Le crédit au secteur privé a augmenté de 0,1% en mars, alors que les économistes et analystes interrogés par Reuters le donnaient inchangé. Sa dernière progression remontait à mars 2012. La masse monétaire M3 de la zone euro a augmenté quant à elle de 4,6% sur un an en mars, alors que le consensus donnait une hausse de 4,3% seulement en rythme annuel. INDICE DE CONFIANCE DU CONSOMMATEUR EN BAISSE EN AVRIL 22 avril - La confiance du consommateur s'est dégradée en avril dans la zone euro, après trois mois de hausse, alors que les économistes anticipaient une nouvelle amélioration. L'indice établi par la Commission européenne a reculé à -4,6 contre -3,7 en mars, selon la première estimation publiée mercredi. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un indice à -2,75. Dans l'ensemble de l'Union européenne, l'indice de confiance du consommateur a diminué de 0,4 point à -2,2. * INFLATION DE 1,1% EN MARS PAR RAPPORT À FÉVRIER 17 avril - Les prix à la consommation ont augmenté pour le deuxième mois de suite en mars, une nouvelle donnée suggérant que la zone euro devrait échapper à une déflation prolongée même si, sur un an, l'inflation est restée négative, selon des données officielles publiées vendredi. Confirmant des données préliminaires publiées fin mars, Eurostat a précisé que ces prix avaient baissé de 0,1% sur un an le mois dernier et augmenté de 1,1% sur un mois. Le recul de la baisse des prix sur un an continue ainsi sa décélération puisqu'il avait été de 0,6% en janvier et de 0,3% en février. L'évolution des prix devrait être bien accueillie par la Banque centrale européenne (BCE), qui s'est fixé pour objectif une inflation sur le moyen terme légèrement inférieure à 2% et qui a lancé début mars un programme d'assouplissement quantitatif censé relancer l'économie et éloigner le spectre de la déflation. * L'EXCÉDENT COMMERCIAL AUGMENTE MOINS QUE PRÉVU EN FÉVRIER 15 avril - Une augmentation des exportations et des importations stables ont permis à l'excédent commercial de la zone euro de grossir en février mais moins que prévu, montrent les données publiées mercredi par Eurostat. Les exportations vers le reste du monde ont progressé de 4% et les importations n'ont pas varié, en données non corrigées des variations saisonnières, portant l'excédent à 20,3 milliards d'euros après 14,4 milliards en février 2014. Les économistes interrogés par Reuters s'attendaient à un excédent à 21,1 milliards d'euros. En données corrigées des variations saisonnières et d'un mois sur l'autre, les exportations ont progressé de 2,8% en février et les importations de 2,6%. Le faible niveau de l'euro, dû en partie au programme de rachat massif de dette du service public lancé par la Banque centrale européenne, a permis de compenser une baisse prononcée du commerce avec la Russie en raison du conflit ukrainien. Tableau ID:nB5N0N700X * LA PRODUCTION INDUSTRIELLE BONDIT DE 1,1% EN FÉVRIER 14 avril - La production industrielle de la zone euro a bondi de 1,1% en février par rapport à janvier, sa plus forte hausse depuis 10 mois qui confirme la reprise de l'économie au premier trimestre. Sur un an, elle a augmenté de 1,6%, selon les données publiées mardi par Eurostat. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une hausse de 0,4% sur un mois et une progression de 0,7% en variation annuelle. La hausse a été générale par rapport à janvier avec des gains de 1,6% de la production de biens de consommation non durables, de 1,1% pour l'énergie, de 1,0% tant pour les biens d'investissement que pour les biens de consommation durables et de 0,3% pour les biens intermédiaires, a précisé Eurostat. Tableau ID:nB5N0VD01Q * LES VENTES AU DÉTAIL AUGMENTENT DE 3,0% SUR UN AN 8 avril - Les ventes au détail ont augmenté en février comme prévu par rapport à la même période l'an dernier, grâce à une forte demande de produits non-alimentaires et d'essence, montrent les données publiées par Eurostat mercredi. Dans les 19 pays partageant l'euro, les ventes au détail ont cependant baissé de 0,2% d'un mois sur l'autre en février. Sur un an, elles affichent une progression de 3,0%, exactement en ligne avec le consensus des économistes interrogés par Reuters. Les ventes au détail sont un indicateur de la demande des consommateurs, une composante importante du produit intérieur brut de la zone euro, attendu en progression de 0,3% d'un trimestre sur l'autre au cours des trois premiers mois de 2015, après une hausse de 0,2% au dernier trimestre de 2014. Selon Eurostat, les ventes de produits non-alimentaires ont augmenté de 4,3% en glissement annuel en février, après une hausse de 4,2% en janvier. Les ventes d'essence, de leur côté, ont progressé de 4,2% sur un an après une hausse de 3,1% en janvier. Tableau: ID:nB5N0VD01O * RECUL LIMITÉ DES PRIX À LA PRODUCTION 7 avril - Les prix à la production dans la zone euro ont baissé moins que prévu sur un an en février en raison du rebond des prix de l'énergie et du renchérissement des biens de consommation sur le mois, montrent les statistiques diffusées mardi par Eurostat. Les prix à la production ont même enregistré en février leur première hausse mensuelle depuis septembre, de 0,5%. Sur un an, le recul est limité à 2,8% alors que les économistes interrogés par Reuters s'attendaient à une contraction de 3,0%. Ils prévoyaient une hausse de 0,1% sur un mois. En variation mensuelle, les prix de l'énergie ont bondi de 2,0% en février. Ils restent cependant en baisse de 8,1% par rapport à février 2014, après un déclin annuel de 10,5% en janvier. Hors énergie, les prix à la production ont baissé de 0,1% sur un mois et de 0,8% sur un an. Tableau ID:nB5N0VD01M * L'INDICE SENTIX GRIMPE À 20,0, UN PIC DEPUIS AOÛT 2007 7 avril - Le moral des investisseurs dans la zone euro est à son apogée depuis août 2007, rapporte mardi l'institut allemand Sentix, dont l'indice a progressé en avril pour un sixième mois consécutif, à 20,0 après 18,6 le mois précédent. Le sous-indice sur la situation actuelle a atteint un pic depuis juillet 2011. Cela semble refléter les faibles inquiétudes relatives à la Grèce pour la zone euro, alors que la Banque centrale européenne (BCE) s'est lancée en mars dans un vaste programme d'assouplissement quantitatif. "Le mois dernier, nous avons pu signaler la fin de la phase de récession dans la zone euro. En avril, les signes de redressement de la zone euro se sont encore accumulés", commente Sentix dans un communiqué. Le sous-indice sur l'Allemagne s'est toutefois replié à 31,4 en avril après avoir atteint un record en mars. Sentix juge néanmoins que ses sous-indices témoignent de la solidité de l'économie allemande. L'enquête a été effectuée entre le 2 et le 4 avril auprès de 953 investisseurs.

 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ccondem1 le mercredi 29 avr 2015 à 10:20

    C'est comme le chômage, mais à l'envers : à force de chuter, on trouve bien un mois où ça remonte de 0,0001% ! ;-)