Zone euro/Indicateurs-Stabilité de la croissance du crédit

le , mis à jour le
0
    FRANCFORT/LONDRES/BRUXELLES, 27 septembre (Reuters) - 
P rincipaux indicateurs macroéconomiques de la zone euro publiés 
ce mois-ci : 
     
    * STABILITÉ DE LA CROISSANCE DU CRÉDIT EN AOÛT 
    27 septembre - La croissance du crédit aux entreprises et 
aux ménages est restée stable en août par rapport à juillet 
tandis que la hausse de la masse monétaire M3, qui passe pour un 
indice précurseur de l'activité économique, a été plus marquée 
que prévu, selon des statistiques publiées mardi par la Banque 
centrale européenne (BCE). 
    Le crédit aux entreprises non financières a augmenté de 1,9% 
par rapport à août 2015, comme en juillet, après un gain de 1,7% 
sur un an en juin et de 1,4% en mai. Le crédit aux ménages a 
pour sa part progressé de 1,8%, là aussi comme en juillet, après 
+1,7% en juin et +1,6% en mai. 
    Le taux de croissance annuel de l'agrégat monétaire M3 est 
ressorti à 5,1%, après +4,9% (chiffre révisé en hausse après 
+4,8% en première estimation) en juillet, +5,0% en juin et +4,9% 
en mai.  
    Les économistes interrogés par Reuters avaient anticipé en 
moyenne une hausse de 4,9%. 
    La croissance en rythme annuel de M3 avait atteint un pic à 
5,4% en avril 2015 mais elle a oscillé depuis autour de 5%. 
    Détail des statistiques sur le site de la BCE: 
    https://www.ecb.europa.eu/press/pdf/md/md1608.pdf?74c64b8da86fab7e26aa888b8b8906b9 
     
    * LA CONFIANCE DU CONSOMMATEUR S'AMÉLIORE LÉGÈREMENT 
    22 septembre - L'indice de confiance du consommateur s'est 
légèrement amélioré en septembre dans la zone euro pour 
s'établir à -8,2 contre -8,5 en août, selon l'estimation rapide 
publiée jeudi par la Commission européenne. 
    Ce chiffre est conforme aux attentes des économistes. 
    Dans les 28 pays de l'Union européenne, l'indicateur 
s'améliore de 1,3 point à -6,4, a ajouté l'exécutif européen. 
     
    * BOND DES INVESTISSEMENTS, EXCÉDENT COURANT RÉDUIT 
    19 septembre - Les investissements dans la zone euro ont 
bondi en juillet mais l'excédent courant des Dix-Neuf a diminué, 
principalement sous l'effet de la baisse de l'excédent 
commercial, a annoncé lundi la Banque centrale européenne. 
    L'excédent des comptes courants de la zone euro est ressorti 
à 21,0 milliards d'euros contre 29,5 milliards en juin, alors 
que les investissements directs et de portefeuille ont atteint 
72,1 milliards contre 6,0 milliards en données brutes. 
    Les investissements de portefeuille nets, à 52,8 milliards 
contre 11,6 milliards en juin, expliquent pour l'essentiel cette 
envolée mais les investissements directs ont également contribué 
avec un afflux net de 19,3 milliards d'euros à comparer à des 
sorties nettes de 5,6 milliards en juin. 
    Sur 12 mois, l'excédent courant a représenté 3,2% du PIB de 
la zone euro contre 3,0% un an plus tôt. 
    Le communiqué (en anglais) : https://www.ecb.europa.eu/press/pr/stats/bop/html/index.en.html 
     
    * DÉCÉLÉRATION DE LA HAUSSE DES COÛTS DU TRAVAIL AU T2 
    16 septembre - Les coûts du travail ont continué d'augmenter 
au deuxième trimestre mais moins que lors des trois mois 
précédents, a annoncé Eurostat vendredi. 
    Leur hausse a été de 1,0% par rapport au trimestre 
comparable de 2015, alors qu'elle était de 1,6% (1,7% en 
première estimation) de janvier à mars. 
    Les hausses salariales ont été de 0,9% au deuxième 
trimestre, après un gain de 1,7% (1,8% en première estimation) 
au premier trimestre.  
     
    Statistique en détail: 
    http://epp.eurostat.ec.europa.eu/portal/page/portal/eurostat/home/ 
  
     
    * L'INFLATION EN AOÛT À +0,2% EN RYTHME ANNUEL 
    15 septembre - Le taux d'inflation annuel est resté stable à 
0,2% en août, selon les données définitives publiée jeudi par 
Eurostat, qui confirment une première estimation. 
    L'inflation hors énergie et produits alimentaires non 
conditionnés est également ressortie inchangée à 0,8%, là encore 
comme en première estimation. 
    Hors énergie, alimentation, alcool et tabac, l'inflation a 
légèrement reculé, à 0,8% contre 0,9% en juillet. 
    Tableau   
     
    * RECUL CONFORME AUX ATTENTES DE L'EXCÉDENT COMMERCIAL  
    15 septembre - L'excédent commercial a, comme prévu, reculé 
en juillet sur un an, les exportations de l'union économique et 
monétaire baissant davantage que ses importations, montrent des 
données publiées jeudi par l'institut européen de la 
statistique, Eurostat. 
    Les exportations en données brutes ont reculé de 10% sur un 
an et les importations de 8%, faisant revenir l'excédent 
commercial à 25,3 milliards d'euros, contre 31,1 milliards il y 
a un et un consensus de 250 milliards établi par une enquête de 
Reuters. 
    Sur une base ajustée des variations saisonnières, les 
exportations ont reculé de 1,1% d'un mois sur l'autre en juillet 
tandis que les importations ont augmenté de 1,4%. 
    Tableau   
 
    * BAISSE DE 1,1% DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE EN JUILLET 
    14 septembre - La production industrielle a diminué de 1,1% 
en juillet, montrent les statistiques publiées mercredi par 
Eurostat, un recul plus marqué qu'attendu. 
    Sur un an, la baisse de la production est de 0,5%  
    Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en 
moyenne un recul de 0,9% par rapport à juin et de 0,7% par 
rapport à juillet 2015. 
    La production industrielle de juin a été révisée à la hausse 
et montre désormais une progression de 0,8% sur un mois, contre 
+0,6% annoncé initialement, et de 0,7% sur un an, contre +0,4%. 
    Tableau   
     
    * LA CROISSANCE CONFIRMÉE À +0,3% AU 2E TRIMESTRE 
    6 septembre - La croissance économique a ralenti au deuxième 
trimestre, avec notamment une stagnation en France, deuxième 
économie du bloc, confirme une troisième estimation publiée 
mardi par Eurostat. 
    Le produit intérieur brut (PIB) des 19 économies de la zone 
euro a progressé de 0,3% sur la période avril-juin par rapport 
aux trois mois précédents et de 1,6% sur un an. 
    Ces chiffres sont conformes aux attentes des économistes 
interrogés par Reuters et aux deux premières estimations 
d'Eurostat. 
    La croissance au premier trimestre avait été de 0,6% par 
rapport aux trois mois précédents et de 1,7% sur un an. 
    Le PIB de l'ensemble de l'Union européenne a pour sa part 
progressé de 0,4% au deuxième trimestre, de 1,8% sur un an. 
    Parmi les principales économies de la zone euro, la 
croissance a été nulle en France et en Italie, elle a été de 
0,4% en Allemagne, 0,8% en Espagne et 0,6% aux Pays-Bas, selon 
Eurostat. 
    Tableau   
     
    * LES VENTES AU DÉTAIL EN HAUSSE DE 1,1% EN JUILLET 
    5 septembre - Les ventes au détail ont augmenté beaucoup 
plus fortement que prévu en juillet, affichant de loin leur plus 
forte progression mensuelle depuis le début de l'année, selon 
les données publiées lundi par l'agence européenne de la 
statistique Eurostat. 
    Indicateur de l'évolution de la consommation des ménages, 
les ventes au détail ont augmenté de 1,1% sur un mois et de 2,9% 
sur un an en juillet. 
    Les économistes interrogés par Reuters attendaient en 
moyenne une hausse de 0,6% sur un mois et de 1,9% sur un an. 
    Le rythme de progression mensuelle atteint en juillet est 
plus de deux fois plus rapide que la hausse de 0,4% enregistrée 
en mai, qui avait été le mois le plus dynamique de l'année 
jusqu'à présent. 
    Ces chiffres donnent à penser que le moral des consommateurs 
dans la zone euro n'a pas été immédiatement affecté par le vote 
britannique en faveur d'une sortie de l'Union européenne le 23 
juin. 
    Eurostat a révisé en légère baisse le chiffre de l'évolution 
mensuelle des ventes au détail en juin, désormais données en 
recul de 0,1% et non pas stables. L'évolution sur un an a en 
revanche été révisée en hausse, avec une progression de 1,7% 
contre une précédente estimation à 1,6%. 
    Tableau   
     
    * L'INDICE SENTIX CONTINUE DE SE REDRESSER APRÈS LE BREXIT 
    5 septembre - Le moral des investisseurs a continué de 
s'améliorer en septembre, montre lundi l'étude mensuelle de 
Sentix. 
    L'institut allemand attribue cette amélioration à deux 
facteurs: l'onde de choc provoquée par le vote britannique en 
faveur d'une sortie de l'Union européenne se dissipe et les 
économies émergentes envoient des signes de redressement. 
    L'indice mesuré par Sentix a grimpé à 5,6 ce mois-ci après 
4,2 en août. Les économistes interrogés par Reuters 
l'attendaient à 5,0. 
    "Avec cette deuxième hausse consécutive, les indices 
économiques Sentix ont quasiment complètement digéré le choc du 
Brexit", commente l'institut basé à Francfort. 
    Les investisseurs sont plus optimistes pour l'économie 
mondiale, un rebond des marchés émergents ayant plus que 
compensé la situation mitigée d'autres régions du monde, ajoute 
Sentix. 
    Le sous-indice des anticipations dans la zone euro est passé 
de 4,8 le mois dernier à 6,8 ce mois-ci tandis que celui 
mesurant les conditions actuelles dans la région a progressé de 
3,8 à 4,5. 
    L'indice Sentix spécifique à l'Allemagne montre que le moral 
des investisseurs dans la première économie d'Europe s'est 
légèrement détérioré, glissant de 19,8 en août à 19,5 en 
septembre. 
    Si les investisseurs ont une appréciation plus positive des 
conditions économiques actuelles en Allemagne, le sous-indice 
mesurant leurs anticipations s'est en revanche contracté de 7,0 
à 5,7. 
    Cette étude a été conduite du 1er au 3 septembre auprès de 
929 investisseurs. 
 
    * LES PRIX PRODUCTEURS EN HAUSSE DE 0,1% EN JUILLET 
    2 septembre - La hausse des prix à la production s'est 
ralentie comme prévu en juillet, montrent les données publiées 
vendredi par Eurostat. 
    L'agence de statistique de l'Union européenne précise que 
les prix à la production ont augmenté de 0,1% d'un mois sur 
l'autre, conformément aux attentes des économistes interrogés 
par Reuters. Sur un an, ils ont reculé de 2,8% alors que les 
économistes attendaient une baisse de 2,9%. 
    Les prix producteurs avaient augmenté de 0,8% en juin, pour 
une baisse de 3,1% sur un an.  
    Hors énergie, les prix à la production ont augmenté de 0,2% 
sur un mois et se sont contractés de 0,8% sur un an en juillet. 
    La chute des prix de l'énergie a tendance à s'atténuer et 
elle s'est établie à 8,4% sur un an, pour un recul de 0,3% sur 
un mois. 
    Tableau   
    L'agenda des indicateurs de la zone euro  ECONEZ  
 
 (Service économique) 
  
 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant