Zone euro/Indicateurs-Le crédit aux entreprises a ralenti en décembre

le , mis à jour le
0
    BRUXELLES, 29 janvier (Reuters) - Principaux indicateurs 
macroéconomiques de la zone euro publiés ce mois-ci : 
     
    * NET RALENTISSEMENT DE M3 ET DU CRÉDIT EN DÉCEMBRE 
    29 janvier - La croissance du crédit aux entreprises de la 
zone euro a nettement ralenti en décembre, tout comme celle de 
la masse monétaire M3, montrent les statistiques publiées 
vendredi par la Banque centrale européenne (BCE).  
    Le crédit aux entreprises a augmenté de 0,3% seulement le 
mois dernier, après +0,7% en novembre. La croissance du crédit 
aux ménages est quant à elle restée stable à 1,4%.  
    Ces chiffres suggèrent que la politique d'assouplissement 
quantitatif de la BCE, censée faire baisser les taux d'intérêt 
et donc favoriser les prêts, peine à porter ses fruits.  
    Le taux de croissance de M3, mesure de référence de la masse 
monétaire en circulation dans la zone euro et considéré comme un 
indicateur avancé de l'activité économique, a parallèlement 
ralenti à 4,7% en rythme annuel contre 5,0% en novembre, alors 
que les économistes interrogés par Reuters l'attendaient en 
moyenne à 5,2%.  
    La croissance de M3, après avoir atteint 5,4% en avril, suit 
depuis une tendance baissière.  
     
    * SENTIMENT ÉCONOMIQUE ET CLIMAT DES AFFAIRES SE SONT 
DÉGRADÉS 
    28 janvier - Le sentiment économique s'est dégradé bien plus 
que prévu en janvier, et surtout dans l'industrie, les services 
et parmi les consommateurs également, montrent les données 
publiées jeudi par la Commission européenne. 
    L'indice le mesurant est ressorti à 105,0 en janvier contre 
106,7 en décembre et 106,4 attendu par les économistes 
interrogés par Reuters. 
    L'indice mesurant le climat des affaires a également fléchi, 
à 0,29 contre 0,39 (0,41 en première estimation) en décembre 
contre 0,39 attendu.  
    Dans l'industrie, le sentiment a décliné à -3,2 contre -2,0 
et dans les services il a fléchi à 11,6 contre 12,8. Le 
sentiment des consommateurs recule à -6,3 contre -5,7.     
     
    * L'INFLATION DE NOVEMBRE REVUE À LA BAISSE 
    19 janvier - Les prix à la consommation ont bien augmenté de 
0,2% sur un an en décembre, a annoncé mardi Eurostat, confirmant 
sa première estimation fournie début janvier, avec d'un côté une 
hausse des tarifs dans les cafés et dans les restaurants et, de 
l'autre, une baisse de la facture énergétique. 
    L'office des statistiques de l'Union européenne a également 
confirmé que ces prix étaient restés inchangés d'un mois sur 
l'autre en décembre. 
    Cependant, Eurostat a revu à la baisse les données 
d'inflation sur un an pour le mois de novembre, finalement 
ressortie à 0,1% contre un précédent chiffre de 0,2%. 
    L'inflation de base, qui ne tient pas compte ni des aliments 
non transformés ni des carburants, a été de 0,3% sur un mois et 
de 0,9% sur un an en décembre, une évolution annuelle similaire 
à celle de novembre. 
    La Banque centrale européenne (BCE) s'est fixé comme 
objectif une hausse des prix à la consommation sur un an 
légèrement inférieure à 2%. 
    Pour éloigner un risque de déflation qui se faisait pressant 
au tournant de 2014-2015, la BCE a lancé en mars 2015 un 
programme de rachats d'actifs qui a toujours cours et a été 
prolongé en décembre. 
    Tableau de la statistique (ID:nB5N10A023]  
     
    * L'EXCÉDENT COMMERCIAL S'EST CREUSÉ EN NOVEMBRE 
    15 janvier - L'excédent commercial a augmenté en novembre, à 
22,7 milliards d'euros en données CVS, a annoncé vendredi 
Eurostat. 
    Il dépasse les 19,8 milliards d'euros d'excédent 
comptabilisés en octobre. 
    Les exportations ont augmenté de 1,6% CVS d'un mois sur 
l'autre, tandis que les importations ont diminué de 0,1%. 
    En données brutes, l'excédent commercial ressort à 23,6 
milliards d'euros en novembre contre 20,1 milliards en novembre 
2014. Les exportations ont augmenté de 6% annuellement et les 
importations de 5%. 
    Tableau de la statistique       
     
    * LA PRODUCTION INDUSTRIELLE A RECULÉ DE 0,7% EN NOVEMBRE 
    13 janvier - La production industrielle s'est contractée 
davantage que prévu en novembre et ce recul a été le plus 
prononcé depuis plus d'un an, avec une baisse marquée dans 
l'énergie mais aussi dans les biens d'équipement et les biens de 
consommation durable. 
    La production industrielle dans les 19 pays de la zone euro 
a baissé de 0,7% en novembre par rapport à octobre mais elle 
affiche tout de même une progression de 1,1% sur un an, montrent 
les données publiées mercredi par Eurostat. Les économistes 
interrogés par Reuters attendaient en moyenne une baisse de 0,3% 
sur un mois et une progression de 1,3% sur un an.  
    Les chiffres d'octobre ont été révisés en hausse, avec 
désormais des gains de 0,8% sur un mois et de 2,0% sur un an, 
contre 0,6% et 1,9% dans les précédentes estimations. 
    Le recul mensuel enregistré en novembre est le plus fort 
depuis août 2014 et la hausse annuelle la plus faible depuis 
avril dernier. 
    La production d'énergie s'est contractée de 4,3% en raison 
notamment de températures bien plus douces qu'habituellement sur 
une grande partie du nord de l'Europe. La production de biens 
d'équipement a baissé de 1,9% et celle de biens de consommation 
durable de 1,0%. 
    Tableau de la statistique   
     
    * LES INQUIÉTUDES SUR LA CHINE FONT BAISSER LE SENTIX 
    11 janvier - L'indice Sentix mesurant le sentiment des 
investisseurs et des analystes est retombé plus fortement que 
prévu en janvier, sous l'effet des inquiétudes sur l'économie 
chinoise qui ont déstabilisé les marchés mondiaux en début 
d'année. 
    L'indice calculé par l'institut allemand Sentix a reculé à 
9,6, bien en-deçà du consensus Reuters qui était à 12,2, contre 
15,7 en décembre. Cette baisse, la première depuis octobre, le 
ramène à son plus bas niveau depuis janvier 2015. 
    "De gros nuages s'amoncellent à l'Est (...) Les inquiétudes 
selon lesquelles la Chine subit non seulement un ralentissement 
de sa croissance mais possiblement un atterrissage brutal sont 
justifiées", écrit l'institut dans un communiqué.  
    L'enquête a été réalisée auprès de 1.041 investisseurs entre 
le 7 et le 9 janvier, au moment même de la débâcle boursière. 
    Le sous-indice mesurant les anticipations pour la zone euro 
a rechuté à 6,3, son plus bas niveau depuis novembre 2014, 
contre 18,0 en décembre mais celui sur la situation actuelle ne 
s'est que légèrement détérioré à 13,0 contre 13,5. L'indice sur 
l'Allemagne a reculé à 18,1 contre 22,7, revenant à son plus bas 
niveau depuis octobre. 
     
    * LE TAUX DE CHÔMAGE BAISSE À 10,5% EN NOVEMBRE 
    7 janvier - Le taux de chômage a diminué en novembre 2015, 
enregistrant son troisième recul mensuel consécutif pour 
s'établir à 10,5%, selon les données publiées jeudi par 
Eurostat.  
    Le taux du mois d'octobre a été révisé en légère baisse, à 
10,6% contre 10,7% précédemment. 
    Dans l'ensemble de l'UE, le taux de chômage a atteint 9,1% 
en novembre après 9,2% en octobre.   
    Tableau de la statistique   
     
    * RECUL INATTENDU DES VENTES AU DÉTAIL EN NOVEMBRE 
    7 janvier - Les ventes au détail ont enregistré une baisse 
inattendue de 0,3% en novembre, indiquent les chiffres livrés 
jeudi par Eurostat.  
    Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient une 
progression de 0,2%. La diminution enregistrée en octobre 
s'avère finalement plus importante qu'annoncé initialement, son 
ampleur ayant été révisée à -0,2%, contre -0,1% initialement.  
    Tableau de la statistique   
     
    * AMÉLIORATION INATTENDUE DU SENTIMENT ÉCONOMIQUE EN 
DÉCEMBRE      
    7 janvier - L'indice du sentiment économique a contre toute 
attente progressé en décembre, a annoncé jeudi la Commission 
européenne. 
    Il s'est établi à 106,8 le mois dernier, alors que les 
économistes interrogés par Reuters s'attendaient à une 
stagnation à 106,1, comme en novembre.  
    L'indice du climat des affaires, également calculé par 
l'exécutif européen, s'est également amélioré le mois dernier, 
passant de 0,36 en novembre à 0,41 en décembre, alors que le 
consensus Reuters s'élevait à 0,40.      
    Tableau de la statistique       
       
    * LES PRIX À LA PRODUCTION EN BAISSE DE 0,2% EN NOVEMBRE 
    6 janvier - Les prix à la production ont reculé comme prévu 
en novembre mais la contraction a ralenti pour un troisième 
consécutif avec l'atténuation des pressions à la baisse 
provoquées par le prix de l'énergie, montrent les données 
publiées mercredi par Eurostat. 
    Les prix à la production des 19 pays partageant l'euro ont 
baissé en novembre de 0,2% sur un mois et de 3,2% sur un an. Les 
économistes s'attendaient en moyenne à des contractions de 0,2% 
et 3,1% respectivement. 
    Le recul des prix à la production s'atténue chaque mois 
depuis septembre, conformément à l'évolution des prix de 
l'énergie, qui ont baissé de 0,3% en novembre alors que leur 
contraction était encore de 2,7% en août. 
    Tableau de la statistique   
     
    * L'INFLATION RECULE À 0,2% EN DÉCEMBRE, MOINS QUE PRÉVU 
    5 janvier - L'inflation a été plus faible que prévu en 
décembre, montre l'estimation rapide publiée mardi par Eurostat, 
ce qui pourrait accentuer les pressions sur la Banque centrale 
européenne (BCE) en faveur d'un assouplissement supplémentaire 
de sa politique monétaire. 
    La hausse des prix en décembre a été de 0,2% sur un an dans 
les 19 pays partageant la monnaie européenne, ce qui est 
inférieur à la progression de 0,3% attendue en moyenne par les 
économistes interrogés par Reuters. 
    Hors éléments volatils que sont l'énergie et les produits 
alimentaires non transformés, l'indice des prix à la 
consommation dit "core" a progressé de 0,8% sur un an le mois 
dernier, ce qui est là aussi inférieur de 0,1 point aux attentes 
des économistes.  
    Tableau de la statistique   
    
    L'agenda des indicateurs de la zone euro  ECONEZ  
 
 (Service économique) 
  
 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant