Zone euro/Indicateurs-La croissance de la masse monétaire ralentit

le , mis à jour le
0
    FRANCFORT/LONDRES/BRUXELLES, 31 mai (Reuters) - Principaux 
indicateurs macroéconomiques de la zone euro publiés ce mois-ci 
: 
     
    * LA CROISSANCE DE LA MASSE MONÉTAIRE PLUS FAIBLE QUE PRÉVU 
    31 mai - La croissance du crédit aux entreprises de la zone 
euro s'est accélérée en avril mais celle de la masse monétaire 
M3 s'est ralentie, montrent les statistiques publiées mardi par 
la Banque centrale européenne (BCE). 
    Le crédit aux entreprises a augmenté de 1,2% en rythme 
annuel, soit au rythme le plus élevé depuis novembre 2011, après 
une hausse de 1,1% en mars. La croissance du crédit aux ménages 
à en revanche légèrement reculé, à +1,5% contre +1,6% le mois 
précédent. 
    La BCE rachète 80 milliards d'euros d'actifs par mois dans 
l'espoir de doper le crédit et de relancer ainsi la croissance 
économique et l'inflation. 
    Le taux de croissance de la masse monétaire M3, mesure de 
référence de la masse monétaire en circulation dans la zone euro 
et considéré comme un indicateur avancé de l'activité 
économique, est en repli à 4,6%. Les économistes l'attendaient à 
5%, comme en mars. 
     
    * LE SENTIMENT ÉCONOMIQUE PROGRESSE PLUS QUE PRÉVU EN MAI 
    30 mai - Le sentiment économique s'est davantage amélioré 
que prévu en mai dans la zone euro et les anticipations 
d'inflation des entreprises et des ménages ont augmenté, 
montrent les données publiées lundi par la Commission 
européenne. 
    L'indice du sentiment économique mesuré dans les 19 pays de 
la zone euro a grimpé à 104,7 après 104,0 en avril, alors que le 
consensus le donnait à 104,4. 
    L'indice du climat des affaires a lui aussi progressé 
davantage que prévu, à 0,26 après 0,15 en avril. Une hausse bien 
plus modeste, à 0,16, était attendue. 
    Les anticipations d'inflation des ménages à un horizon de 12 
mois ont confirmé leur rebond du mois d'avril, l'indice 
correspondant ressortant à 3,4 en mai après 2,9 le mois dernier. 
Il demeure toutefois très inférieur à sa moyenne de long terme 
de 19,3. 
    L'indice des anticipations d'inflation des entreprises est 
passé à -0,7 contre -2,8 en avril. Il se retrouve ainsi à un 
plus haut depuis juillet 2015 mais sous sa moyenne de long terme 
de 4,8. 
    Tableau   
     
    * INFLATION -0,2% SUR UN AN, INCHANGÉE SUR UN MOIS 
    18 mai - Les prix à la consommation ont reculé de 0,2% sur 
un an en avril, montrent les données définitives publiées 
mercredi par Eurostat, susceptibles de conforter la Banque 
centrale européenne (BCE) dans sa volonté de poursuivre une 
politique monétaire ultra-accommodante. 
    Sur un mois, l'inflation a été nulle en avril, poursuit 
Eurostat, qui avait fourni une première estimation fin avril. 
    Hors produits alimentaires non transformés et énergie, 
l'inflation a été de 0,7% en rythme annuel en avril et sur un 
mois, les prix sont restés inchangés. 
    Tableau  ID:nB5N16C01E  
     
    * EXCÉDENT COMMERCIAL DE 28,6 MILLIARDS D'EUROS EN MARS 
    17 mai - L'excédent commercial du mois de mars a augmenté 
plus que prévu en raison d'une contraction des importations plus 
forte que celle des exportations, montrent les données publiées 
mardi par Eurostat. 
    Cet excédent commercial a ainsi été de 28,6 milliards 
d'euros en mars, contre 22,5 milliards attendus par les 
économistes et 19,9 milliards un an plus tôt. 
    Les exportations ont baissé de 3% sur un an et les 
importations de 8%. 
    En données corrigées des variations saisonnières, les 
exportations se sont contractées de 1,3% sur un mois et les 
importations de 2,7%. 
    Tableau   
     
    * RECUL SURPRISE DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE EN MARS 
    12 mai - La production industrielle a ralenti en mars pour 
la deuxième mois d'affilée, ce qui signifie que la croissance 
dans le bloc monétaire au premier trimestre, de 0,6%, s'est 
tassée en fin de période après un très bon mois de janvier. 
    La production industrielle dans les 19 pays partageant 
l'euro a baissé en mars de 0,8% d'un mois sur l'autre alors que 
les économistes interrogés par Reuters l'attendaient inchangée, 
montrent les statistiques publiées jeudi par Eurostat. 
    Sur un an, elle est en hausse de 0,2%, contre un consensus 
de +1,1%. 
    Eurostat     a par ailleurs révisé les chiffres de février, 
à -1,2% contre -0,8% sur un mois et +1% contre +0,8% sur un an. 
    La production industrielle en mars a baissé dans tous les 
secteurs sauf l'énergie (+2%). Elle est en repli dans les deux 
premières économies de la zone euro (-1% en Allemagne et -0,3% 
en France). 
    Tableau   
     
    * L'INDICE SENTIX POURSUIT SA REMONTÉE À 6,2 EN MAI 
    9 mai - Le moral des investisseurs et des analystes s'est 
encore amélioré depuis le début du mois mais leurs anticipations 
restent prudentes, montre lundi l'enquête mensuelle de 
l'institut allemand Sentix. 
    Son indice de confiance a atteint 6,2 contre 5,7 en avril. 
Les économistes interrogés par Reuters le prévoyaient en moyenne 
à 6,1. 
    "Bien que la zone euro se maintienne dans une zone de 
reprise modérée, l'évolution de l'économie mondiale reste un 
frein", explique le Sentix dans un communiqué. "Malgré d'amples 
injections de liquidités et un taux d'intérêt négatif, la zone 
euro ne connaît toujours pas de reprise auto-entretenue", ajoute 
l'institut francfortois en faisant allusion à la politique 
monétaire ultra-accommodante de la Banque centrale européenne. 
    Le sous-indice mesurant la perception des conditions 
actuelles par les investisseurs a progressé à 7,0 contre 6,0 en 
avril. Celui sur leurs anticipations est resté stable à 5,5. 
    L'indice Sentix sur l'Allemagne a atteint son meilleur 
niveau de l'année, avec une amélioration à la fois de la 
perception des conditions actuelles et des anticipations.  
    L'enquête a été menée du 5 au 7 mai auprès de 972 
investisseurs. 
     
    * LES VENTES AU DÉTAIL BAISSENT PLUS QUE PRÉVU EN MARS 
    4 mai - Les ventes au détail ont baissé plus qu'attendu en 
mars avec un net recul (-1,3%) des produits alimentaires, 
boissons et  tabac, montrent les chiffres publiés mercredi par 
Eurostat. 
    Au total, les ventes au détail ont baissé de 0,5% par 
rapport à février dans les 19 pays ayant adopté la monnaie 
unique. Sur un an, elles ont progressé de 2,1%.  
    Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en 
moyenne un repli de 0,1% d'un mois sur l'autre et une hausse de 
2,5% en rythme annuel. 
    Les chiffres de février ont été révisés à la hausse, à +0,3% 
sur un mois et +2,7% sur un an contre une première estimation de 
+0,2% et +2,4%. 
    Les ventes globales ont diminué de 1,1% en Allemagne et de 
0,7% en France mais elles ont progressé de 0,4% en Espagne, en 
variation mensuelle. 
    Tableau:   
     
    * LES PRIX PRODUCTEURS REMONTENT EN MARS, -4,2% SUR UN AN 
    3 mai - Les prix à la production ont rebondi de 0,3% en mars 
après leur baisse de 0,7% le mois précédent mais ils restent en 
repli de 4,2% sur un an, a annoncé mardi Eurostat, l'office 
statistique de l'Union européenne. 
    Ce rebond est dû à une hausse de 1,2% des prix de l'énergie, 
qui reflète la remontée des cours du pétrole après leurs plus 
bas touchés en février. 
    Les prix ont augmenté de 0,2% pour les biens de consommation 
durables, a indiqué Eurostat. Ils sont restés stables pour les 
biens d'investissement mais ont baissé de 0,1% pour les biens 
intermédiaires ainsi que pour les biens de consommation non 
durables.  
    Hors énergie, les prix producteurs ont diminué de 0,1% sur 
un mois et de 1,1% sur un an. 
    Tableau   
 
    L'agenda des indicateurs de la zone euro  ECONEZ  
 
 (Service économique) 
  
 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant