Zone euro/Indicateurs-Inflation confirmée à zéro en avril

le , mis à jour le
0

BRUXELLES, 19 mai (Reuters) - Principaux indicateurs macroéconomiques de la zone euro publiés ce mois-ci : * STABILITÉ DES PRIX APRÈS QUATRE MOIS DE BAISSE 19 avril - Les prix à la consommation sont bien restés inchangés en avril sur un an après avoir reculé auparavant pendant quatre mois de suite, selon des données définitives publiées mardi qui éloignent le spectre d'une déflation prolongée. Eurostat, qui confirme ainsi son estimation initiale annoncée fin avril, a également dit que, sur un mois, l'inflation avait été de 0,2%, évolution conforme aux attentes des économistes. La confirmation d'un début d'inversion de la trajectoire des prix devrait être bien accueillie par la Banque centrale européenne (BCE), qui s'est fixé pour objectif une inflation sur le moyen terme légèrement inférieure à 2% et qui a lancé début mars un programme d'assouplissement quantitatif censé relancer l'économie et endiguer la déflation. L'inflation dite de base, qui exclut l'énergie et les produits alimentaires frais, a été de 0,2% d'un mois sur l'autre et de 0,7% sur un, Eurostat révisant ainsi en la matière à la hausse sa première estimation de 0,6%. * EXCÉDENT COMMERCIAL SUPÉRIEUX AUX ATTENTES 19 avril - L'excédent commercial est ressorti à 23,4 milliards d'euros en mars, contre 16,1 milliards il y a un an, la hausse des exportations (+11%) ayant été supérieure à celle des importations (+7%). Les économistes interrogés par Reuters avaient anticipé un excédent de 22,8 milliards. * BAISSE INATTENDUE DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE 12 mai - La production industrielle a baissé de 0,3% en mars, alors qu'elle était attendue inchangée, a annoncé Eurostat mercredi. Cette production a augmenté de 1,8% annuellement, ce qui est conforme aus attentes. La production industrielle de février a augmenté de 1,0% et non plus de 1,1% comme cela avait été annoncé en première estimation. Annuellement, sa croissance est de 1,9% (1,6% en première estimation) Tableau: ID:nB5N0VD02B * RECUL MENSUEL DES VENTES AU DÉTAIL 6 mai - Les ventes au détail ont reculé davantage que prévu en mars et se sont contractées sur une base mensuelle pour la première fois depuis septembre, montrent les données publiées mercredi par Eurostat. Les ventes au détail dans les 19 pays de l'ensemble ont diminué de 0,8% sur un mois mais ont progressé de 1,6% sur un an. Les économistes interrogés par Reuters pensaient que le recul se limiterait à 0,7% sur un mois pour une hausse annuelle de 2,4%. Le principal facteur de cette baisse semble être la contraction mensuelle de 2,7% du volume des ventes de carburant automobile, suivie par un recul de 0,8% des ventes en volume de produits non alimentaires. Les ventes au détail ont baissé de 2,3% sur un mois en Allemagne et de 0,3% en France. * Prix producteurs +0,2% en mars, moins qu'attendu 5 mai - Les prix à la production industrielle ont augmenté de 0,2% en mars dans la zone euro, moins qu'attendu, après une hausse de 0,6% en février, selon les données d'Eurostat. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une augmentation de 0,3%. Par rapport à février, les prix ont augenté de 0,5% dans le secteur de l'énergie, de 0,2% pour les biens intermédiaires et de 0,1% pour les biens d'investissement comme pour les biens de consommation, durables et non durables, a précisé Eurostat. Hors énergie, la hausse des prix à la production ressort également à +0,2%. Tableau ID:nB5N0VD024 * L'INDICE SENTIX EN LÉGER REPLI APRÈS SIX MOIS DE HAUSSE 4 mai - Le moral des investisseurs s'est légèrement détérioré mais leur sentiment concernant la situation actuelle n'a jamais été aussi bon depuis mi-2011, rapporte lundi l'institut allemand Sentix, ce qui reflète le peu d'inquiétudes que leur cause la crise grecque. L'indice Sentix a baissé en mai, après six mois consécutifs d'amélioration, pour s'inscrire à 19,6, contre 20,0 en avril, légèrement inférieur au consensus Reuters qui était à 19,8. "La stabilité de l'indice global est remarquable sachant que l'avenir de la Grèce reste incertain", dit Sebastian Wanke, analyste chez Sentix. Le sous-indice sur la situation actuelle est en revanche à son plus haut niveau depuis le mois de juillet 2011, tandis que celui des anticipations s'est considérablement affaibli. Quoiqu'il en soit, Sebastian Wanke note que l'indice global, qui reste à un niveau élevé, doit être interprété comme "un signe de reprise régulière dans la zone euro". L'enquête a été effectuée entre le 29 avril et le 2 mai auprès de 1.003 investisseurs.

 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant