Zone euro/Indicateurs-Baisse de 0,9% du crédit au privé

le
0

BRUXELLES, 30 décembre (Reuters) - Principaux indicateurs macroéconomiques de la zone euro publiés ce mois-ci : * LA BAISSE DU CRÉDIT AU SECTEUR PRIVÉ RALENTIT UN PEU 30 décembre - Les crédits aux ménages et aux entreprises de la zone euro ont continué de se contracter en novembre, mais à un rythme légèrement ralenti par rapport au mois précédent, montrent les statistiques publiées mardi par la Banque centrale européenne (BCE). La baisse du crédit ressort à 0,9% sur un an, après -1,3% en octobre. Les économistes et analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un recul de 1,0%. La masse monétaire M3 affiche par ailleurs une croissance de 3,1% en rythme annuel en novembre, alors que le consensus donnait une hausse de 2,6%. En moyenne mobile sur trois mois, la croissance de M3 ressort à 2,7% sur septembre-novembre après 2,3% sur août-octobre, précise la BCE. Tableau ID:nF9N0RK02Q * LA CONFIANCE DU CONSOMMATEUR REMONTE À -10,9 22 décembre - La confiance du consommateur s'est davantage améliorée que prévu en novembre, selon la première estimation publiée lundi par la Commission européenne. Cette confiance est revenue à -10,9 contre -11,5 (chiffre révisé) en octobre et un consensus des économistes interrogés par Reuters de -11,0. * ZONE EURO-L'INFLATION RESTE FAIBLE AVEC LA BAISSE DES CARBURANTS 17 décembre - La baisse des prix des carburants, du fioul domestique et des télécommunications a maintenu l'inflation dans la zone euro à un niveau faible en novembre, montrent les statistiques publiées mercredi par Eurostat, qui confirment l'estimation préliminaire. Les prix à la consommation dans les 18 pays de la zone euro ont baissé de 0,2% par rapport au mois d'octobre et augmenté de 0,3% en rythme annuel, comme prévu par les économistes. Hors énergie et produits alimentaires de base, les prix à la consommation ont augmenté de 0,7% sur un an, là encore comme prévu. L'inflation des Dix-Huit reste très éloignée de l'objectif que s'est fixé la Banque centrale européenne (BCE), à savoir un taux d'inflation inférieur à mais proche de 2%. Tableau: ID:nB5N0P8009 * EXCÉDENT COMMERCIAL DE 24 MILLIARDS EN OCTOBRE 16 décembre - L'excédent commercial de la zone euro a augmenté plus que prévu en octobre, à 24 milliards d'euros, à la faveur d'une nette progression des exportations, montrent des données officielles publiées mardi. Selon Eurostat, les exportations ont augmenté de 4% sur un an alors que les importations sont restées stables. En septembre, l'excédent commercial avait été de 18,1 milliards d'euros. En octobre 2013, il était ressorti à 16,5 milliards. Les économistes interrogés par Reuters avaient anticipé un excédent 19,6 milliards d'euros. Ajusté des variations saisonnières, l'excédent commercial ressort à 19,4 milliards d'euros, les exportations ayant reculé de 0,3% d'un mois sur l'autre et les importations de 1,3%. Tableau de la statistique ID:nB5N0P8008 * HAUSSE DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE EN OCTOBRE 12 décembre - La production industrielle dans la zone euro a augmenté en octobre, portée par les biens de consommation, en dépit de la chute marquée de la production d'énergie, selon les données publiées vendredi par Eurostat La production industrielle dans les 18 pays partageant la monnaie unique a progressé de 0,1% en octobre comparé au mois précédent et de 0,7% sur un an. Les économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne respectivement +0,2% et +0,6%. Eurostat a par ailleurs révisé à la baisse les chiffres de septembre à +0,5% d'un mois sur l'autre et à +0,2% sur un an contre +0,6% en première estimation aussi bien au niveau mensuel qu'annuel. La production d'énergie a reculé de 1,9% en octobre comparé au mois de septembre et de 2,5% sur un an. La production de biens durables, comme par exemple les téléviseurs et réfrigérateurs, a avancé de 0,9% sur un mois et de 0,2% sur an. La production des biens non-durables de son côté a augmenté de 1,8% sur un mois et de 3,7% sur un an. L'Irlande a enregistré la plus forte progression dans la zone euro avec + 9% sur un mois et +38,8% sur un an. Tableau ID:nB5N0P8005 * NETTE AMÉLIORATION DU MORAL DES INVESTISSEURS - SENTIX 8 décembre - Le moral des investisseurs dans la zone euro s'est amélioré bien plus qu'attendu en décembre et ils se disent plus optimistes, montre lundi l'enquête mensuelle Sentix. Son indice de confiance des investisseurs est remonté à -2,5 en décembre après -11,9 le mois dernier, alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre de -10,5. La composante des anticipations des investisseurs a bondi de -2,0 à +12,0. La composante du jugement des investisseurs sur la situation actuelle s'est lui aussi amélioré mais reste en territoire négatif. Le sous-indice sur l'Allemagne a bondi à 19,6 contre 9,8 en novembre, Sentix notant que la faiblesse actuelle de l'euro favorise la première économie de la zone euro, tournée vers l'exportation, et que la baisse des prix du pétrole profite aux ménages et aux entreprises. * LA CROISSANCE CONFIRMÉE À 0,2% AU T3, 0,8% SUR UN AN 5 décembre - Le produit intérieur brut (PIB) a progressé de 0,2% au troisième trimestre, a annoncé vendredi Eurostat, confirmant sa première estimation publiée mi-novembre. En rythme annuel, le PIB des 18 est en hausse de 0,8% sur juillet-septembre. Ces chiffres sont conformes au consensus des estimations d'économistes établi par Reuters. Pour l'ensemble de l'Union européenne, la croissance a atteint 0,3% au troisième trimestre par rapport au précédent, et 1,3% en rythme annuel, précise Eurostat. Tableau ID:nB5N0P8001 * HAUSSE MOINS MARQUÉE QUE PRÉVU DES VENTES AU DÉTAIL 3 décembre - Les ventes au détail sont reparties à la hausse en octobre, selon des données publiées mercredi qui dénotent une augmentation de la consommation des ménages après un troisième trimestre atone en la matière. Selon Eurostat, ces ventes ont augmenté de 0,4% sur un mois en octobre et de 1,4% sur un an. Les économistes avaient anticipé en moyenne des progressions de respectivement +0,6% et +1,4%. En septembre, les ventes au détail avaient reculé de 1,2% sur un mois et augmenté de 0,5% sur un an. Elles avaient baissé sur un mois en juillet. Bien que ces données soient volatiles, les ventes au détail sont considérées comme un bon étalon de la consommation des ménages, un poste qui pèse sur la fragile reprise de la zone euro. Les ventes de produits non-alimentaires (+2,1%) et d'essence (+2,9%) ont enregistré les plus fortes hausses en octobre. * LES PRIX À LA PRODUCTION BAISSENT DE 0,4% 2 décembre - Les prix à la production ont chuté de 0,4% en octobre, leur repli le plus marqué depuis un an, en raison notamment de la baisse de l'énergie et des biens périssables comme les produits alimentaires. Les économistes interrogés par Reuters anticipaient un recul de 0,3%. Les chiffres publiés mardi par Eurostat confirment les pressions déflationnistes qui préoccupent la Banque centrale européenne, dont les marchés attendent davantage de mesures pour soutenir l'économie de la zone euro. Les prix de l'énergie subissent le recul le plus marqué (-0,9%), suivis par les biens périssables (-0,6%), tirés à la baisse par le repli des cours du pétrole et des ressources de base. Sur un an, la baisse des prix s'établit à -1,3% en octobre, un chiffre conforme aux attentes des marchés. Tableau: ID:nB5N0TE005 Les indicateurs de la zone euro en temps réel ECONEZ Le site d'Eurostat: http://epp.eurostat.ec.europa.eu/portal/page/portal/eurostat/home/ Les indicateurs des mois précédents EZ-Indicateurs-FA

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant