Zone euro : Berlin veut faire payer le privé

le
0
Le ministre allemand des Finances a dévoilé, mardi à Paris, sa vision du futur mécanisme de «résolution des crises».

Après un mois passé à l'hôpital, le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, était mardi à Paris pour célébrer les vingt ans de la réunification allemande, devant un parterre d'étudiants, d'hommes politiques et d'hommes d'affaires français réunis pour l'occasion à la Sorbonne. Négociateur du traité de réunification en 1989, pilier de la démocratie chrétienne allemande, le ministre des Finances d'Angela Merkel a surtout profité de sa visite à Paris pour parler de l'actualité la plus brûlante, notamment de la crise de la dette dans la zone euro.

Ardent défenseur de l'orthodoxie financière, et partisan convaincu du remède de cheval pour guérir les maux de l'Euroland, Wolfgang Schäuble a détaillé sa vision du mécanisme de résolution des crises, décidé la semaine dernière par le Conseil européen. Les Vingt-Sept se sont mis d'accord sur les principes, mais se sont laissé deux mois pour en dévoiler les détails, ce qui ne manque pas d'inquiéter

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant