Zodiac nie être à vendre en réaction à l'intérêt prêté à Safran

le
0
    * Selon Bloomberg Safran démarrerait des discussions sur une 
offre 
    * Safran refuse de commenter les "rumeurs de marché" 
    * Mi-mars Zodiac s'était dit ouvert à "toute offre 
raisonnable". 
    * Safran avait tenté de racheter Zodiac il y a 5 ans 
    * Safran veut se recentrer sur l'aéronautique et la défense 
 
 (Actualisé avec contexte) 
    PARIS, 21 avril (Reuters) - Zodiac Aerospace  ZODC.PA  a 
insisté jeudi soir sur le fait qu'il n'était pas à vendre, à la 
suite d'une information de Bloomberg selon laquelle Safran 
 SAF.PA  envisagerait une offre sur l'équipementier, cinq ans 
après une première tentative avortée. 
    Le président du directoire du fournisseur d'Airbus  AIR.PA  
et Boeing  BA.N , qui peine à résorber ses retards de production 
de sièges et de cabines d'avions, avait indiqué à la mi-mars 
être prêt à étudier toute offre "raisonnable", conduisant les 
analystes à se réintéresser au scénario d'un rachat par Safran. 
  
    "Cela ne veut pas dire que la société est en vente", a dit 
un porte-parole de Zodiac jeudi soir, tandis que Safran faisait 
savoir par la voix d'une porte-parole qu'il ne commentait jamais 
les "rumeurs de marché". 
    Selon Bloomberg, qui cite des sources non identifiées, les 
discussions sont encore à un stade préliminaire et Safran 
pourrait décider de ne pas déposer d'offre. 
    Valorisés respectivement à 26 et 5,5 milliards d'euros, 
Safran et Zodiac constitueraient en cas de fusion l'un des plus 
grands équipementiers aéronautiques européens, dans un secteur 
mûr pour une consolidation, comme l'a montré la tentative de 
rachat de l'américain United Technologies  UTX.N  par son 
compatriote Honeywell International  HON.N , abandonnée le 1er 
mars.   
    Safran a clairement indiqué son intention de se recentrer 
sur l'aéronautique et la défense en se désengageant de la 
sécurité. Jeudi, le groupe français a annoncé la cession de 
Morpho Detection et d'autres activités de détection à Smiths 
Group  SMIN.L  pour une valeur d'entreprise de 710 millions de 
dollars (630 millions d'euros).   
    Zodiac a de son côté fait savoir mercredi qu'il était en 
train de régler ses derniers retards de sièges et avait 
quasiment atteint son objectif de production mensuelle de 
toilettes pour l'A350, le nouveau long-courrier d'Airbus. 
  
 
 (Cyril Altmeyer et Tim Hepher à Paris, avec Sneha Johny à 
Bangalore, édité par Julie Carriat et Véronique Tison) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant