Zodiac de plus en plus optimiste pour son activité

le
0

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Zodiac Aerospace présentera fin avril des perspectives de croissance plus optimistes pour l'exercice en cours, soutenues par l'activité aéronautique, l'embellie espérée de la conjoncture économique, de probables gains de parts de marché et les recettes qu'il tire des lucratifs services d'après-vente.

L'équipementier, qui fournit Boeing, Airbus et le brésilien Embraer, s'en est pour l'instant tenu à une promesse de croissance de son chiffre d'affaires et d'amélioration de sa rentabilité pour l'exercice 2011-2012, qui court jusqu'au 31 août.

Un peu plus d'un mois avant la publication de ses résultats semestriels, prévue le 24 avril, il a fait état mercredi d'un chiffre d'affaires de 1.565,8 millions d'euros au premier semestre clos fin février, en hausse de 19,6% et d'une croissance organique de 15,8%.

"On reste sur un scénario de croissance soutenue qui est plutôt agréable à voir", s'est félicité lors d'une conférence téléphonique le président du directoire, Olivier Zarrouati.

"On avait été prudent au début de l'exercice sur nos perspectives, on constate que la croissance reste bonne, voire très bonne", a-t-il ajouté, soulignant qu'il était difficile de mesurer les gains de parts de marché qu'il perçoit.

Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S fait ressortir un chiffre d'affaires de 3.237 millions d'euros pour l'ensemble de l'exercice 2011-2012, soit une croissance de 18%.

L'encours de crédit lié au dépôt de bilan, fin 2011, d'American Airlines, représente 0,2% du chiffre d'affaires annuel de Zodiac et fera l'objet d'une provision de 50% dans les comptes du premier semestre, a précisé le groupe.

Le pôle d'intérieurs de cabines d'avions et de trains, qui assure plus de la moitié de son activité, affiche une croissance organique de 15,6% au premier semestre, profitant notamment d'une activité soutenue dans les sièges d'avions.

Olivier Zarrouati a précisé que la montée en croissance du B787, le long courrier de Boeing, était conforme à la prévision retenue dans le budget de Zodiac, mais "plus basse" que celle faite par l'avionneur américain.

"On n'est pas très loin de l'hypothèse que nous nous étions donnée pour le premier semestre et ce ne sera probablement pas différent pour le deuxième", a-t-il cependant souligné.

Un responsable de Boeing a déclaré mercredi que le groupe attendrait son objectif de livraison de B787 cette année.

En Bourse, l'action Zodiac a clôturé en baisse de 0,53% à 75,51 euros mercredi avant la publication du chiffre d'affaires, donnant une capitalisation de 4,22 milliards. Elle a gagné 15,32% depuis le début de l'année après une hausse de 16,5% en 2011.

Edité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant