Zika-Un quartier de Miami déconseillé aux femmes enceintes

le
0
    CHICAGO/NEW YORK, 2 août (Reuters) - Les autorités 
sanitaires américaines ont déconseillé lundi aux femmes 
enceintes de se rendre dans un périmètre restreint de Miami, de 
moins de trois kilomètres carrés, où sévit le virus Zika, après 
la découverte de 10 nouveaux cas de contamination locale par des 
moustiques en Floride. 
    Les mesures prises pour limiter les foyers de moustique 
n'ont pas fonctionné à la hauteur des attentes, a précisé le 
U.S. Centers for Disease Control and Prevention (CDC) lors d'une 
conférence téléphonique. 
    Les femmes enceintes ainsi que leurs partenaires qui 
résident ou qui travaillent dans la zone touristique au nord du 
centre de Miami doivent éviter toute piqûre de moustique, a-t-il 
ajouté. 
    Les personnes qui ont séjourné dans la zone doivent en outre 
utiliser des produits antimoustiques pendant trois semaines 
après leur retour en vue de protéger leur famille des risques de 
transmission locale. 
    Le CDC recommande en outre aux femmes qui ont séjourné dans 
la zone touchée d'éviter de tomber enceintes pendant jusqu'à 
huit semaines après la fin de leur séjour. Les femmes enceintes 
qui y vivent ou qui s'y sont rendues après le 15 juin doivent 
faire l'objet d'un dépistage. 
    Le virus Zika a été associé à des cas de microcéphalie, une 
malformation congénitale affectant le développement cérébral des 
nouveau-nés, et au syndrome de Guillain-Barré, une maladie du 
système nerveux dont les formes les plus graves peuvent 
entraîner des paralysies. 
    L'Etat de Floride compte désormais 14 cas de transmission 
locale du virus, a déclaré lundi son gouverneur Rick Scott. 
 
 (Julie Steenhuysen et Bill Berkrot; Julie Carriat pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant