Zika-Les USA déclarent une situation d'urgence à Porto Rico

le
0
    CHICAGO, 13 août (Reuters) - L'administration Obama a dit 
vendredi avoir déclaré une situation d'urgence de santé publique 
à Porto Rico en raison de la transmission rapide et généralisée 
du virus Zika, ajoutant qu'il faisait planer une "menace 
significative" sur la santé des femmes enceintes. 
    La dernière fois que le département de la Santé et des 
Services humains américains avait déclaré une situation 
d'urgence publique remonte à 2012, quand l'ouragan Sandy avait 
touché de plein fouet le New Jersey et New York. 
    Une telle décision permet au gouvernement d'avoir accès à 
des fonds supplémentaires pour lutter contre le virus Zika alors 
que le Congrès n'arrive pas à se mettre d'accord pour débloquer 
des ressources. 
    "Cette administration est déterminée à faire face à 
l'épidémie Zika à Porto Rico avec le degré d'urgence 
nécessaire", déclare Sylvia Burwell, la secrétaire à la Santé et 
aux Services humains, citée dans un communiqué. 
    A Porto Rico, territoire associé aux Etats-Unis, plus de 
1.000 femmes enceintes ont été infectées par le virus Zika, que 
l'on contracte surtout par des piqûres de moustique. 
    Le virus Zika a été associé à des cas de microcéphalie, une 
malformation congénitale affectant le développement cérébral des 
nouveau-nés, et au syndrome de Guillain-Barré, une maladie du 
système nerveux dont les formes les plus graves peuvent 
entraîner des paralysies. 
    Le virus peut également être contracté par voie sexuelle, ce 
qui a conduit des responsables de la santé à conseiller aux 
personnes infectées de s'abstenir de toute pratique non protégée 
pendant quelques mois. 
    L'épidémie actuelle, repérée pour la première fois au Brésil 
l'année dernière, s'est depuis étendue à plusieurs pays du 
continent américain. 
    A la date du 12 août, le département de la Santé de Porto 
Rico avait répertorié 10.690 cas de Zika confirmés, dont 1.035 
femmes enceintes contaminées. 
    Le nombre réel d'infections pourrait même être plus élevé 
parce que la plupart des personnes contaminées par le virus ne 
souffrent d'aucun symptôme et donc ne pensent pas à faire un 
test. 
    En février, l'administration a réclamé une enveloppe de 1,9 
milliard de dollars (1,7 milliard d'euros) pour lutter contre 
Zika mais les membres du Congrès débattent de sommes beaucoup 
moins importantes. 
    Fin juillet, les services de santé de Floride ont fait état 
des premiers cas de contamination locale du virus Zika aux 
Etats-Unis.   
 
 (Julie Steenhuysen, Benoît Van Overstraeten pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant