Zika : les recommandations du Pr Hédon aux femmes enceintes

le , mis à jour à 09:29
1
Zika : les recommandations du Pr Hédon aux femmes enceintes
Zika : les recommandations du Pr Hédon aux femmes enceintes

Il refuse, dit-il, de tomber dans la paranoïa, mais le gynécologue Bernard Hédon, praticien au CHU de Montpellier, recommande tout de même aux femmes enceintes se rendant dans le sud de la France de prendre des mesures préventives.

 

La naissance en Espagne d'un bébé atteint de microcéphalie doit-elle raviver, en France, les inquiétudes sur le virus Zika ?

BERNARD HÉDON . Cela doit susciter inquiétude et vigilance. Le moustique-tigre, l'un des vecteurs du virus, est déjà présent dans le sud de la France. Il tend à remonter vers la vallée du Rhône. On peut soupçonner que, comme dans les autres zones touchées, des complications arrivent chez nous. Il faut donc se préparer.

 

De quelle manière ?

Il n'y a qu'à ouvrir les yeux pour voir qu'il y a de plus en plus de moustiques. Or, le lien de cause à effet entre Zika et des malformations du fœtus a été établi : il faut donc se préparer doublement. A l'échelle sociétale, des campagnes de démoustication seront nécessaires pour lutter contre le moustique lui-même. A l'échelle individuelle, il faut amplifier les recommandations aux femmes enceintes ou désirant l'être. Toute femme allant dans une zone où Zika est présent doit porter des vêtements longs et dormir sous une moustiquaire.

 

Y compris dans le sud de la France métropolitaine ?

Je refuse de tomber dans la paranoïa ou d'exagérer les mesures de précaution car nous ne sommes pas au stade épidémiologique. Inutile d'en faire trop, mais quelques gestes préventifs sont néanmoins utiles. Je préconise ainsi à mes patientes de mettre des répulsifs à moustiques dans leur chambre à coucher et de ne pas allumer la lumière le soir quand la porte ou une fenêtre est ouverte afin de ne pas attirer les insectes.

 

Leur déconseillez-vous de se rendre aux Antilles, où le virus est implanté ?

Oui, ce n'est pas une bonne idée de s'y rendre si l'on est enceinte ou que l'on a pour projet de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 8 mois

    Si simplement il y avait plus d'oiseaux, y aurait moins de moustiques, mais entre les chasseurs, les paysans qui foutent des pesticides mortels pour les oiseaux plus les oiseaux tués sur les routes, le moustique se porte bien.