Zidane est devenu plus qu'un simple adjoint

le
0
Zidane est devenu plus qu'un simple adjoint
Zidane est devenu plus qu'un simple adjoint

L'image a déjà fait le tour du monde. Nous sommes en deuxième période et le Real Madrid est toujours mené 1-0 face à l'Atlético Madrid. Moment choisi par Zinédine Zidane pour haranguer ses joueurs, les replacer en les invectivant. A côté, le regard circonspect de Carlo Ancelotti qui semble se demander s'il a bien affaire au « Zizou » qu'il connaît tant? D'ordinaire si calme et placide sur le banc de touche du Real Madrid, ZZ a revêtu un autre costume samedi soir à Lisbonne. Celui d'un boss, d'un leader, d'un homme qui a pris les choses en main sans demander la permission à son illustre aîné. Et cela s'est traduit par des démonstrations verbales et gestuelles qu'on ne lui connaissait pas. Un véritable spectacle on vous dit. Douze ans après avoir fait briller le Real Madrid par ses pieds, et une magique reprise de volée un soir de mai 2002 à Glasgow, l'ancien capitaine de l'équipe de France a usé d'autres moyens pour remettre son Real Madrid sur le toit de l'Europe.

Des mots pour Ronaldo à la pause

On ne saura jamais si la couverture médiatique y a fait quelque chose mais on a l'impression de n'avoir vu que lui samedi soir au Stade de la Luz. Habituel homme de l'ombre de Carlo Ancelotti, Zinédine Zidane n'avait pas forcément décidé de se montrer en pleine lumière. Les circonstances ont tout fait pour qu'il surpasse son rôle. A la pause, on l'a vu parler à ses joueurs. Beaucoup, sans relâche. Il est notamment venu glisser quelques mots à l'oreille d'un Cristiano Ronaldo décevant jusqu'alors. Cela ne changera pas forcément le niveau de jeu de CR7 mais le discours a dû peser dans la tête des joueurs. On l'a aussi vu souffrir sur le banc, ne pas pouvoir s'asseoir une seconde au cours d'une deuxième période irrespirable. Il n'a jamais cessé d'encourager ses hommes malgré le scénario d'un match qui semblait échapper aux Merengue. Mais le coup de tête de Sergio Ramos a provoqué un tremblement de terre sur Lisbonne. La secousse a donné des ailes à ZZ qui s'est empressé de suivre le mouvement enclenché par le banc du Real pour aller saluer le but du miracle.

Une joie indescriptible lors du but de Bale

Lors de la pause avant la prolongation, il est passé voir chaque joueur pour glisser un mot d'encouragement ou donner une tape amicale. On le verra échanger assez longuement avec Raphaël Varane. Celui-là même qu'il a fait venir au Real Madrid lorsqu'il était directeur sportif du club madrilène. Il aura aussi un mot pour Gareth Bale, maladroit jusqu'alors. Encore une fois, ses mots vont faire mouche. Le Gallois va marquer le but décisif. Et là encore, Zizou n'arrivera pas à se contenir. Contrairement à Carlo Ancelotti, qui restera près de son banc de touche, l'ancien numéro 10 des Bleus ira au contact de ses hommes pour fêter avec eux ce moment d'allégresse. Une nouvelle image de la symbiose qui existe entre lui et son vestiaire. On comprend mieux l'attachement de Florentino Perez pour son ancien joueur, qu'il verrait bien prendre la succession de Carlo Ancelotti en 2016. Zizou et le Real Madrid, c'est finalement plus qu'une histoire d'amour. C'est une histoire d'hommes. Un homme qui, le temps d'un match de football, a montré qu'il avait les épaules pour devenir le boss d'une équipe comme le Real Madrid. Cela n'aura échappé à personne?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant