"Zidane a été le cache-misère du football français"

le
0
Zidane a surtout été perçu comme le sauveur providentiel des Bleus.
Zidane a surtout été perçu comme le sauveur providentiel des Bleus.

La France est-elle vraiment un pays de football, au même titre que l'Angleterre, l'Espagne ou l'Italie ? Notre pays n'a-t-il pas été gangrené par une philosophie séparant le jeu du résultat et conduisant à un palmarès ridicule à l'échelle de nos clubs au regard de leur potentiel ? Une vision qui perdurerait encore aujourd'hui à travers l'approche tactique négative de la majorité des coaches de Ligue 1. Dans son ouvrage Football à la française (éditions Solar), l'écrivain Thibaud Leplat démontre par l'histoire qu'il existerait toujours un courant romantique au sein du football hexagonal. Mais cette vision humaniste (au sens littéral, c'est-à-dire l'humain au détriment du système) aurait été écrasée par des théoriciens de « la dictature du résultat », comme Georges Boulogne ou Gérard Houllier qui ont gagné la bataille des institutions en siégeant longtemps à la Direction technique nationale. Interview.Le Point.fr : Comment le football français s'est-il structuré ?

Thibaud Leplat : Avant la guerre, ce sont les étrangers, notamment les Anglais comme George Kimpton, qui ont structuré le foot en France et permis l'émergence du professionnalisme en 1930. Mais, à partir des années 1940, les pouvoirs publics veulent cantonner le ballon rond dans l'idéal hygiéniste. Le diplôme d'entraîneur (que l'on appelle le moniteur) est né sous le régime de Vichy. L'objectif non feint de l'État...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant