Zhao, le policier chinois aux 192 maisons

le
0
Zhao Haibin, un chef de police de la province du Guangdong, aura bien du mal à expliquer comment son salaire lui a permis d'être à la tête d'un si riche patrimoine immobilier. Les internautes se déchaînent.

Correspondant à Pékin

La Chine vient d'innover, avec un nouveau concept, la «bulle policière immobilière». Un cadre de la police du sud du pays est ainsi sous le coup d'une enquête, soupçonné de posséder pas moins de 192 propriétés immobilières.

Zhao Haibin, qui détiendrait aussi de fausses identités, aurait acheté tous ces biens au nom d'une société qu'il a fondée, selon la presse locale. Se dotant d'un patrimoine assez peu compatible avec son salaire de chef de la police de la ville de Lufeng. Il a été dénoncé par un homme d'affaires de la région. Zhao se défend en expliquant qu'il ne faisait que gérer des biens immobiliers acquis par son frère.

L'affaire fait d'autant plus de bruit sur le Web chinois, que Lufeng, dans la pro...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant