ZEP : 5 à 10 % des établissements vont sortir du dispositif

le
0

VIDÉO - Vincent Peillon a détaillé devant la presse ce jeudi matin son plan d'action pour l'éducation prioritaire. Quelque 350 à 400 millions d'euros devraient être redéployés.

Vincent Peillon l'a annoncé discrètement, en fin de conférence de presse détaillant sa réforme sur l'éducation prioritaire, ce jeudi matin, tant le sujet est délicat pour les enseignants: «5 à 10% des établissements aujourd'hui classés en éducation prioritaire seront amenés à sortir du dispositif». Pour faire avaler la pilule aux personnels qui y travaillent, ces derniers conserveront leur «indemnité ZEP» d'un montant annuel de 1200 euros brut - mais qui va être augmentée dès la rentrée prochaine - pendant cinq ans, une fois sortis de ZEP. Le ministre laissera le soin aux recteurs de s'organiser localement et de négocier avec les établissements en fonction d'un certain nombre de critères: l'évolution de l'origine sociale des élèves, les résultats scolaires. D'autres établissements pou...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant