Zengare à toi Walter !

le
0

Il effectuait son retour dans la Botte après plusieurs années d'absence, mais l'aventure de Walter Zenga à la Sampdoria pourrait déjà prendre fin après un petit mois et une grosse contre-performance.

Têtes baissées, les joueurs se dirigent vers le tunnel des vestiaires, Walter Zenga les intercepte au vol et leur montre le parcage des supporters de la Sampdoria. Il prend la tête de ce comité de zombies et s'arrête devant la tribune, recevant sifflets et insultes. Il sera également le dernier à repartir, main sur le cœur, on peut lire ces mots sur ses lèvres : "Je suis là. C'est de ma faute. Les joueurs n'y sont pour rien." Un geste qui lui fait assurément honneur mais qui ne fait pas pour autant passer la pilule aux tifosi. Et une image qui risque bien de résumer son expérience chez les blucerchiati.

Zengu, Zengic et Al Zengah


On connait le Zenga joueur de foot, ou précisément gardien de but, le meilleur au monde il y a un quart de siècle, la bandiera de l'Inter, mais aussi la cagade en demi du Mondial 90. Le Zenga entraineur, lui, reste une énigme. En tout cas, il bourlingue, trois continents visités depuis 1998 : les New England Revolution en MLS, Brera à Milan avec comme projet de devenir troisième club de la ville, et puis le coup de foudre pour l'Europe de l'Est et notamment la Roumanie. Walter s'envoie les trois clubs de Bucarest, remporte un titre avec le Steaua et tombe amoureux de Raluca en 2009, sa troisième épouse. Depuis, il parle un Roumain impeccable et est régulièrement cité lorsque la Roumanie change de sélectionneur, c'est-à-dire souvent. Mais c'est dans la Serbie voisine qu'il connait sa plus belle année. Vojvodina Novi Sad, Zenga les connaissait très bien puisque c'est là qu'il y avait perdu un de ses deux seuls matches de championnat avec l'Etoile Rouge en 2005/06. Un doublé avec la coupe et les derniers trophées de sa seconde vie sportive. Passé aussi par la Turquie, il trouve finalement son bonheur dans les Emirats. Al Ain puis un magnifique combo Al-Nassr/Al Nasr avant d'échouer à Al-Jazira. Dubaï, ce sera désormais son fief où il s'installe avec femme(s) et enfants, avec qui il communique en anglais.

Le maintien à Catane et le scudetto à Palerme


"J'ai refusé Cagliari car ma vie est aux Emirats Arabes Unis, elle n'est plus en Italie. Je remercie le président Giulini, mais j'ai décidé de renoncer pour trois raisons : la famille, la qualité de vie et ma profession". Voici le tweet envoyé par Zenga en décembre dernier. Six mois plus tard, son compte a été supprimé suite aux…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant