Zeid, l'émir qui voulait faire trembler la France

le
0
INFOGRAPHIE - Sa mort serait un rude coup porté à d'al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi), dont il avait fini par incarner le visage et le nom.

Abou Zeid sera resté secret jusque dans sa mort. Il aura fallu plusieurs jours de rumeurs avant que la fin de cet islamiste algérien soit finalement tenue pour probable. Un test ADN, effectué sur ses proches en Algérie, lèvera les derniers doutes ou au contraire relancera une fois encore le mystère qui entoure l'émir du Sahara. Sa mort serait un rude coup porté à d'al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi), dont il avait fini par incarner le visage et le nom.

carte de situation du massif de tigharghar au nord mali À 46 ans, ce vétéran du djihad, n'était officiellement que le chef de l'une des plus puissantes katibas, mais il s'é...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant