Ze Roberto joue toujours… et sûrement mieux que vous

le
0
Ze Roberto joue toujours… et sûrement mieux que vous
Ze Roberto joue toujours… et sûrement mieux que vous

De ses premiers matchs en 1994 au Palmeiras version 2015 en passant par le Bayer 2002 et le Bayern qui suit, Zé Roberto a désormais plus de vingt ans de carrière professionnelle derrière lui. Itinéraire d'un quadra passé du statut de loser magnifique à celui de grand champion.

Pour beaucoup d'amateurs de foot, la saison de référence de Zé Roberto est sans conteste celle du Bayer Leverkusen perdant magnifique. En 2001-2002, les hommes de Klaus Toppmöller vont ainsi passer du paradis à l'enfer en quelques jours. Alors qu'ils avaient les cartes en main pour réussir une saison historique, les sociétaires de la BayerArena vont se vautrer totalement en dix jours. Avec cinq points d'avance à trois journées de la fin du championnat, le Bayer perd d'abord le championnat au profit de Dortmund à une journée de la fin. En finale de DFB Pokal, c'est Schalke 04 qui explose le TSV. Enfin, quatre jours plus tard, c'est une nouvelle défaite en finale de la Champions League face au Real Madrid de Zidane où il n'y a pas besoin d'en dire plus. Mais au-delà de l'humiliation d'avoir tout perdu sur le fil, le Bayer Leverkusen pourra se targuer d'avoir révélé au monde entier son milieu offensif Michaël Ballack, mais également son explosif ailier brésilien Zé Roberto, décisif au point que son absence pour suspension en finale de la Ligue des champions a certainement eu son importance dans le résultat final.

Première pige madrilène


Fin 2002, Zé Roberto boucle sa quatrième saison au Bayer 04 Leverkusen. Mais ce que beaucoup de gens ignorent, c'est que l'Allemagne n'a pas été son premier point de chute européen. Après des débuts prometteurs à 20 ans à Portuguesa, Zé Roberto honore sa première sélection nationale en 1995 contre la Corée du Sud. L'année suivante, il termine deuxième avec son club en Campeonato Brasileiro Serie A, ce qui lui ouvre les portes du grand Real Madrid où il débarque en janvier 97. Mais celui qui est alors encore latéral gauche ne s'acclimate pas aux côtés des Hierro, Redondo et autres Mijatović. Il remporte bien ce titre en 97 mais, après à peine quinze matchs joués, il retourne quelques mois à Flamengo histoire d'assurer sa place parmi les 23 Brésiliens sélectionnés pour la Coupe du monde en France.

C'est devant les supporters de la Beaujoire que Zé Roberto disputera ses deux uniques minutes du tournoi contre le Danemark en 1/4 de finale (victoire 3-2). Et c'est peut-être ces 120 secondes qui séduisent définitivement les dirigeants du Bayer. Quoi qu'il en soit, Zé Roberto rejoint Leverkusen dans l'été qui suit. "La partie la plus difficile (de son passage au Bayer, ndlr) fut la période d'adaptation à la vie à Leverkusen. Je suis arrivé en été,…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant