Zardari de retour au Pakistan

le
0
Malgré l'immunité que lui confère sa fonction, Zardari risque gros dans l'affaire du «Memogate».

Le président Asif Ali Zardari est de retour. Près de deux semaines après avoir quitté le Pakistan dans des circonstances si troubles que d'aucuns évoquaient déjà un coup d'État en douceur, il a atterri hier à Karachi vers une heure du matin. Le chef de l'État pakistanais aurait été victime d'une «légère crise cardiaque» début décembre et serait parti se faire soigner à Dubaï. Un départ qui ressemblait fort à une fuite. «Zardari a sans doute eu un problème de santé, mais il est surtout complètement paranoïaque: il a constamment peur qu'au Pakistan, les médecins ne songent qu'à lui nuire», confie Rifaat S. Hussain, professeur d'études stratégiques et de défense à l'université Quaid-i-Azam à Islamabad.

Affaires de corruption

Empêtré dans le «Memogate», une affaire où il est accusé de haute trahison envers la nation au profit des États-Unis, Zardari risque gros malgré l'immunité que lui confère sa fonction. La Cour suprême est à ses trousses. 1/4 /p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant