Zana Allée, le petit jeune qui monte

le
0
Zana Allée, le petit jeune qui monte
Zana Allée, le petit jeune qui monte

Il fait partie des 21 chanceux qui ont effectué la préparation estivale avec le Stade Rennais. A 19 ans, Zana Allée a intégré le groupe professionnel avec l'intention de s'y faire une petite place. Aîné d'une famille de trois frères, tous prometteurs, ce milieu de terrain au petit gabarit (1,64m pour 63kg) a été arraché aux plus grands clubs européens, dont Arsenal. Ses qualités techniques, au-dessus de la moyenne, en font un joueur atypique. Tout comme son parcours de vie, empreint d'une histoire particulière et tortueuse. « Quand Zana est arrivé en France, il ne parlait pas français », se souvient Jean Cosnay, son éducateur dans des propos publiés sur le site de Ouest France. Né à l'hôpital Saddam Hussein à Bagdad (Irak), le jeune homme, de famille kurde, fuit les horreurs de la guerre avec ses parents en 1997. Et se lance à corps perdu dans le football. A peine débarqué à Saint-Brieuc, il intègre l'AS Ginglin Cesson avant de rejoindre le centre de préformation de Ploufragan.

Arsenal le veut absolument

A l'époque déjà, son nom est vite associé à celui d'un futur prodige. « Quand les gamins de son âge faisaient trois à quatre jonglages, lui en réussissait une centaine », confie encore son éducateur. En benjamin, Bordeaux, Lyon, Guingamp et Rennes le sollicite pour le faire grandir au sein de leur centre de formation. Malgré quelques jours passés à Arsenal en 2009, où Arsène Wenger le veut absolument, c'est finalement en Bretagne qu'il décide de continuer sa progression. Après quelques années de perfectionnement, Zana Allée a séduit et a tapé dans l'?il de Philippe Montanier, le nouvel entraîneur du club. « Il montre des choses intéressantes, a assuré l'ancien technicien valenciennois sur le site officiel du club. Il est percutant, doué techniquement et polyvalent. Je ne le connaissais pas, je lui ai dit que s'il est bon et qu'il a le talent, il jouerait. »

Montanier l'a beaucoup utilisé pendant la préparation

Face à Guingamp samedi, le jeune élément a encore montré qu'il avait sa place dans le groupe professionnel. Auteur de gestes de classe et toujours très impliqué, le Franco-Irakien a encore marqué des points auprès du staff. « J'ai joué à mon niveau normal même si j'aurai pu finaliser plus mes actions, a-t-il estimé sur le site du SRFC. J'ai fait une bonne fin de saison avec la CFA2. Le nouveau staff a voulu que je fasse la préparation avec le groupe. Je suis dans la continuité. J'ai du temps de jeu depuis le début des matchs amicaux. Je peux m'exprimer et montrer mes qualités au coach. J'ai dû me faire à un nouveau décor en découvrant le stade de la Route de Lorient. » Un décor qui pourrait bien devenir son nouveau jardin s'il confirme ses promesses.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant