Zambie-L'opposition va contester la réélection d'Edgar Lungu

le
0
 (Actualisé avec citations, précisions) 
    LUSAKA, 17 août (Reuters) - Le principal parti d'opposition 
en Zambie, le Parti unifié pour le développement national 
(UPND), a annoncé son intention de déposer jeudi un recours en 
justice contre la réélection du président Edgar Lungu. 
    Edgar Lungu, un ancien avocat, a été déclaré lundi vainqueur 
de justesse dès le premier tour de l'élection présidentielle par 
la commission électorale nationale, avec 50,3% des voix. Le 
candidat de l'UPND, l'homme d'affaires Hakainde Hichilema a 
obtenu 47,63% des suffrages.   
    Le président Lungu avait déclaré mardi que sa cérémonie 
d'investiture serait reportée jusqu'à ce que la justice se 
prononce sur le recours de son rival, qui estime que le scrutin 
a été truqué. 
    Selon une règle en vigueur depuis le mois de janvier, le 
vainqueur d'une élection présidentielle ne peut être investi si 
le résultat du scrutin est contesté devant les tribunaux, qui 
ont deux semaines pour statuer. 
    "Cette élection nous a été volée, c'est un fait et cela sera 
prouvé dans les 14 jours", a déclaré le vice-président de l'UPND 
Geoffrey Mwanda lors d'une conférence de presse dans la capitale 
zambienne, Lusaka. 
    "Nous savons suffisamment de preuves pour nous assurer un 
jugement qui est tellement attendu par le peuple zambien", 
a-t-il ajouté. 
    L'UPND a déclaré samedi que les données de son propre 
décompte montraient que son candidat avait "nettement" battu le 
président Lungu à partir d'un total de 80% des bulletins de vote 
dépouillés. En comptant les résultats publiés lundi, Hichilema a 
perdu cinq élections présidentielles.    
     
     
         
 
 (Stella Mapenzauswa; Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant