Zahir Belounis : "J'apprends un nouveau métier, au jour le jour"

le
0
Zahir Belounis : "J'apprends un nouveau métier, au jour le jour"
Zahir Belounis : "J'apprends un nouveau métier, au jour le jour"

Zahir Belounis, c'est ce joueur français retenu plus d'un an au Qatar par son club qui refusait de lui rendre ses papiers. En 2015, il se reconstruit essentiellement grâce à un livre qu'il est en train d'écrire, Dans les griffes du Qatar. Entretien.

Zahir Belounis est passé par quelques divisions inférieures (Olympique Noisy-le-Sec, Saint-Lô Manche) et/ou exotiques (Tour/Le-Pâquier en D3 Suisse, Telekom Malysia FC). En 2007, il rejoint Al Jaish FC alors en 2e division qatarie, dont il devient capitaine et avec lequel il monte en 1re division. Le club arrête alors de le payer, puis bloque sa sortie du pays à partir de 2012 grâce au système de la kafala en vigueur dans l'émirat, qui permet à un employeur de refuser de délivrer le visa de sortie nécessaire à un travailleur étranger pour quitter le pays. Sa faute ? Avoir déposé une plainte devant la justice qatarie pour récupérer son dû. Il obtient finalement le permis de quitter le territoire le 28 novembre 2013, non sans avoir été obligé de signer un renoncement aux impayés.

Comment décrirais-tu ton expérience en quelques mots ? C'était une expérience qui a très bien commencée et qui s'est très mal terminée, qui a été terrible pour moi, j'en garde de très mauvais souvenirs. On m'interdisait de quitter le territoire, de m'entraîner, tant que je ne retirais pas la plainte déposée contre le club pour récupérer mes salaires impayés.
Que fais-tu depuis ? Je suis rentré en novembre 2013. J'avais besoin de prendre du recul, et grâce à un ami, j'ai pu partir à l'étranger et me lancer dans la restauration. J'apprends un nouveau métier, au jour le jour. Je suis vraiment focus sur ma nouvelle vie, quelque part je ne peux penser qu'à ça, j'ai besoin de tout reconstruire.
Tu as aussi écrit un livre, Dans les griffes du Qatar – chantage, mensonges et trahisons... Oui, j'y raconte mon histoire. Le livre est apparemment très bien, donc c'est cool. C'était important pour moi de le sortir, de dire l'histoire dans son intégralité, parce qu'il y a eu beaucoup de "oui mais..." Au moins les choses sont au clair. Cette histoire, c'est à peine croyable. Faire ça à un footballeur, l'empêcher de quitter un pays, alors que je n'avais rien à me reprocher à part avoir osé porter plainte. La sanction était terrible pour moi et pour ma famille. C'est un peu une thérapie, mais c'est pas ça qui va m'aider à retrouver la pêche. Je n'ai pas le choix d'avancer de toute façon. On m'a fait du mal, on m'a ruiné... Personnellement, pour rebondir, c'est…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant