Yves Jégo : "un menu végétarien qui respecte les convictions de tous"

le
1
Pour le député-maire UDI Yves Jégo, « en imposant une alternative végétarienne, on respecte les préférences et convictions religieuses de chacun, sans céder à un débat politicien ». 
Pour le député-maire UDI Yves Jégo, « en imposant une alternative végétarienne, on respecte les préférences et convictions religieuses de chacun, sans céder à un débat politicien ». 

Yves Jégo est heureux. Le député UDI vient tout juste de présenter une proposition de loi afin d'instaurer un menu végétarien dans les cantines scolaires. Soutenu non seulement par Chantal Jouanno, sénatrice UDI de Paris, mais aussi par nombreux députés EELV (Europe Écologie-Les Verts), ce texte a de bonnes chances de voir le jour. Entretien.

1. Le Point.fr : En quoi consisterait le nouveau dispositif ?

Yves Jégo : C'est très simple. À partir de 2018, toutes les cantines de plus de quatre-vingts couverts auront l'obligation de proposer à côté des menus traditionnels un repas végétarien, c'est-à-dire sans chair animale. Il s'agit de généraliser un dispositif qui est déjà en place dans certaines municipalités et notamment la mienne (Montereau-Fault-Yonne en Seine-et-Marne, NDLR).

 

2. Le Point.fr : Pourquoi instaurer une telle alternative végétarienne au menu des cantines scolaire ?

Yves Jégo : Il y a depuis dix ans des tensions autour de la composition du menu des cantines scolaires. On ne veut plus que les enfants soient contraints de manger de la viande ou du poisson, s'ils ne le souhaitent pas. Il est du reste plus sain pour un enfant de se nourrir d'un plat végétarien élaboré par des chefs et des diététiciens pour subvenir à ses apports journaliers que de le laisser pousser sa...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • JODHY le jeudi 8 oct 2015 à 16:23

    5 jours par semaine ?????