Yves Jégo : "La droite républicaine doit organiser des primaires"

le
0
Yves Jégo préfère les inconvénients de la majorité à ceux de l'opposition.
Yves Jégo préfère les inconvénients de la majorité à ceux de l'opposition.

Le Point.fr : L'UDI ne se fait pas entendre, l'UMP est en lambeaux après la guerre Copé-Fillon... Quel remède pour la droite ?Yves Jego : Nous devons tirer les leçons du tripartisme, qui s'est durablement installé dans le paysage politique. Il y a désormais trois forces : un bloc de gauche (qui oscille entre 15 et 30 %), un bloc de la droite républicaine (qui oscille de la même façon) et l'extrême droite (qui peut aller jusqu'à 20 %)... Nous devons en tenir compte et organiser des primaires citoyennes de la droite républicaine. Le vieux schéma conçu pour le bipartisme, qui veut que les deux camps fassent le tri au premier tour de la présidentielle, ne fonctionne plus. Il faut instaurer une élection présidentielle à trois tours : d'abord, des primaires, puis les deux tours de scrutin. C'est donc une main tendue à l'UMP ?Le projet initial de l'UMP de rassembler toute la droite a échoué. En dix ans, nous avons tout perdu sauf la présidentielle de 2007 : les villes, les régions, le Sénat. Et on ne se pose pas la question de savoir si notre modèle fonctionne ? Les socialistes, eux, se sont organisés, et ils ont gagné en monopolisant les médias avec leur primaire pendant deux mois. Dans une démocratie d'opinions comme la nôtre, deux mois, ce n'est pas rien dans une campagne présidentielle... La primaire ouverte, la plus large possible qui irait de l'UDI-MoDem à Debout la République ! en passant par l'UMP est le seul...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant