Yvan Colonna joue sa dernière carte judiciaire

le
0
Le troisième procès du berger de Cargèse s'achèvera mi-juin.

Pour la cinquième fois, la veuve, les enfants et le frère de Claude Érignac, préfet de Corse assassiné à Ajaccio le 6 février 1998, s'affrontent le box de la cour d'assises de Paris. Pour la troisième fois - deux procès ont eu lieu sans lui -, Yvan Colonna, 51 ans, répond de ce crime. Selon l'accusation, qui se fonde sur les déclarations de ses complices présumés et de leurs compagnes, il est celui qui a tiré trois balles dans la nuque du représentant de l'État. Le berger a toujours nié sa participation au complot: il a pourtant été condamné à deux reprises à la prison à vie, peine assortie d'une période de sûreté de 22 ans en appel. La Cour de cassation a annulé ce verdict rendu au terme de débats chaotiques.

M. Colonna bénéficie d'une chance inouïe. Que va-t-il faire de ce troisième procès? La thèse qu'il a soutenue jusqu'à présent, celle de sa totale innocence, n'a pas convaincu ses juges successifs. Pas plus que celle du complot policier, martel

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant