Yvan Colonna de nouveau condamné à la perpétuité

le
0
La cour estime qu'à l'évidence, et en dépit de ses dénégations, il faisait partie du groupe qui a tué le préfet Érignac. DOCUMENT - La motivation intégrale du verdict Colonna (pdf)

Trois des cinq avocats d'Yvan Colonna sont debout, ultime et dérisoire rempart devant le box à l'heure du verdict. Les deux autres sont assis, comme l'accusé. Tous ont compris, à la réponse apportée par la cour à la première des 36 questions, que le berger de Cargèse allait être condamné à la réclusion criminelle à perpétuité et que, dès demain, ils formeraient un nouveau pourvoi en cassation: ce «oui» signifie que M. Colonna a participé à l'attaque de la gendarmerie de Pietrosella, le 6 septembre 1997, en tant que guetteur. Son implication dans l'assassinat du préfet Érignac, le 6 février 1998, coule pratiquement de source. À cet instant, le dernier espoir de la défense est d'éviter la période de sûreté de 22 ans, inventée pour les tueurs en série ou les meurtriers barbares.

À la question 33, il est répondu «oui»: Yvan Colonna a volontairement donné la mort à Claude Érignac. À la question 34, «oui», toujours: l'acte était préméditü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant