Yuan : la France veut ménager les Chinois

le
0
L'Europe accentue sa pression sur Pékin pour une appréciation du yuan, alors que Paris tente de ménager les responsables chinois en vue de la présidence du G20.?

De notre correspondant à Bruxelles

L'objectif est le même: mettre Pékin face à ses responsabilités dans la sortie de crise. Mais la méthode diverge. Selon qu'il écoutait Nicolas Sarkozy ou les trois patrons de l'euro mardi, le premier ministre chinois aura entendu deux discours sur le yuan, monnaie sur laquelle convergent les appréhensions et les espoirs des Européens.

Malgré une fin de non-recevoir initiale de Wen Jiabao, le trio dirigeant de l'euro a fait monter la pression sur Pékin au second jour du Forum Asie-Europe. D'une seule voix au bout d'une entrevue avec leurs homologues chinois, le président de la BCE Jean-Claude Trichet, le chef de l'Eurogroupe Jean-Claude Juncker et le commissaire Olli Rehn ont réclamé une «revalorisation ordonnée, significative et étendue» de la monnaie chinoise.

Bref l'Europe, soucieuse de ne pas laisser la Chine accaparer les dividendes de la reprise des échanges, s'impatiente. Jean-Claude Juncker a même souligné publiquement le dés

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux