Yuan-De nouveaux "ajustements" peu probables-banque centrale

le
0

PEKIN, 16 août (Reuters) - La décision inattendue prise la semaine dernière par la Chine de dévaluer le yuan signifie que d'autres "ajustements" sont peu probables dans à l'avenir, a déclaré dimanche Ma Jun, économiste en chef de la banque centrale chinoise, ajoutant que la devise pouvait évoluer dans un sens comme dans l'autre. La Banque populaire de Chine a pris tout le monde de court mardi en abaissant de près de 2% le point de référence de la bande de fluctuation de la devise de la Chine, faisant naître la crainte d'une "guerre des monnaies". ID:nL5N10M1SK Cela s'est traduit par la plus forte baisse hebdomadaire de l'histoire du yuan. ID:nL5N10P1WR Ce recul ainsi que la flexibilité accrue de la monnaie pourraient contribuer "à réduire fortement la possibilité" d'ajustements similaires à l'avenir, a estimé Ma Jun. A court terme, il y aura plus vraisemblablement une "volatilité à deux sens", soit une appréciation et une dépréciation du yuan, a-t-il encore dit. Dans une déclaration envoyée par courrier électronique, il souligne que la banque centrale chinoise n'agira que dans des "circonstances exceptionnelles" pour gommer toute "volatilité excessive" du taux de change. Il a minimisé les craintes de voir la dévaluation chinoise provoguer une "guerre des monnaies". "La Chine n'a ni l'intention ni besoin de prendre part à une "guerre des monnaies", poursuit Ma Jun, disant également s'attendre à une croissance de quelque 7% cette année. Selon le Fonds monétaire international (FMI), l'évolution récente de la politique de change de la Chine devrait conduire la République populaire "très près" d'un régime de change flottant. ID:nL5N10Q02M (Matthew Miller, Benoît Van Overstraeten pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant