"Youtubers" et cinéastes en herbe veulent apprendre les uns des autres

le
0
"Youtubers" et cinéastes en herbe veulent apprendre les uns des autres
"Youtubers" et cinéastes en herbe veulent apprendre les uns des autres

YouTube et l'Ecole supérieure de réalisation audiovisuelle (ESRA) lancent un programme éducatif visant à former les étudiants cinéastes aux formats du web et à des "youtubers" français (créateurs de vidéos sur YouTube) à succès de se familiariser avec le cinéma professionnel.L'idée du programme, lancé début septembre, est de "confronter deux façons de travailler, afin que les étudiants et les Youtubers apprennent les uns des autres, et de permettre aux chaînes Youtube qui ont beaucoup d?abonnés de produire des vidéos de meilleure qualité avec l?aide des étudiants de l?ESRA pour la prise de vue, le montage, le son et la post-production", informent l'école et la plateforme dans un communiqué commun.Pour YouTube, il s'agit de "soutenir la création de contenus de qualité destinés à sa plateforme, et d'accompagner le succès des chaînes qui ont su s?imposer comme des leaders auprès des utilisateurs". Souvent autodidactes, ces youtubers, qui comptent au moins 100.000 abonnés, pourront ainsi se former à des techniques: "L'objectif est de permettre à certains créateurs qui ont du talent, mais peu de connaissances techniques, d?être familiarisés avec des méthodes de production plus professionnelles", explique YouTube, qui précise qu'ils auront accès au plateau de tournage de l'ESRA Paris."Ces programmes de formation seront basés sur l'échange d'expertise entre les YouTubers accomplis et les étudiants, créateurs en devenir", déclare David Ripert, directeur de Youtube NextLab Europe.L'ESRA souhaite "intégrer dans ses enseignements la logique de fonctionnement de Youtube et d?inciter ses étudiants à s?intéresser à l?évolution des formats vidéo traditionnels"."C'est l'occasion pour nous de réfléchir avec Youtube sur les différents formats qui émergent sur le web, et sur la manière de les enseigner", dit Joachim Azoulay, qui supervise le programme à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant