YouTube triple ses revenus publicitaire sur téléphone en six mois

le
1
YouTube triple ses revenus publicitaire sur téléphone en six mois
YouTube triple ses revenus publicitaire sur téléphone en six mois

Le mobile est décidément l'avenir du net. Voilà peut-être de quoi conforter la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, qui souhaite étendre la redevance télé aux smartphones et tablettes plutôt que réintroduire la publicité sur la télévision de service public. Preuve que le comportement des consommateurs a changé, YouTube a annoncé cette semaine avoir triplé ses recettes publicitaires sur les téléphones en six mois seulement. Avec environ 250 millions d'internautes qui surfent sur le site dans le monde, l'entreprise se félicite d'un chiffre d'affaires de 350 millions de dollars (190 millions d'euros) en moins de 180 jours.

Une fulgurante progression qui n'a pourtant rien de surprenant: 15% du trafic global sur Internet se fait désormais via mobile. Soit 5% de plus en un an. Selon le cabinet Kleiner Perkins Caufield & Byers, cette part pourrait atteindre les 24% l'an prochain.

En plus de représenter environ 10% des revenus de Google, la plateforme vidéos du géant américain se targue de la visite de 25,4 millions d'utilisateurs par mois, rien qu'en France. Soit 1,75 milliard de vidéos regardées. Au niveau mondial, 25 % du milliard d'utilisateurs accèdent à YouTube via leur téléphone. Aux Etats-Unis, c'est même 40% des vidéos qui sont vues sur mobile. De quoi largement inspirer les annonceurs, de plus en plus intéressés au potentiel de bénéfices faits avec les vidéos sur internet. Les réseaux sociaux tels Twitter ou Facebook misent d'ailleurs de plus en plus sur ce domaine. Et leurs prévisions de profits sont colossales.

Un chiffre d'affaires de 1,5 milliards d'euros fin 2013 ?

Concernant YouTube, les estimations sont tout aussi encourageantes: selon le site spécialisé PCimpact, certaines études prévoient un chiffre d'affaires de 2 milliards de dollars en 2013 (1,5 milliards d'euros) et de 15 milliards dans quelques années (plus de 11 milliards d'euros). Le vice-président des ventes de la plateforme, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rotul le vendredi 7 juin 2013 à 22:12

    Et une taxe de plus