YouTube, incontournable pour les acteurs majeurs de l'audiovisuel

le
0
YouTube, incontournable pour les acteurs majeurs de l'audiovisuel
YouTube, incontournable pour les acteurs majeurs de l'audiovisuel

L'annonce cette semaine de Canal+ et Endemol de se déployer sur YouTube met en lumière le succès de ce mode de diffusion qui permet de se diversifier, d'être rapidement rentable et d'accroître son audience, à l'instar de certaines chaînes humoristiques françaises.Semaine chargée dans le monde de la vidéo sur internet. Coup sur coup, deux acteurs majeurs de l'audiovisuel sont passés à la vitesse supérieure dans ce domaine.Le groupe français Canal+, très présent à l'international, a indiqué mardi qu'il lançait en décembre une vingtaine de chaînes gratuites sur YouTube, pour rendre plus visibles sur internet les émissions diffusées en clair à la télévision sur ses différentes antennes (Canal+, D8, D17 et i-Télé).Le lendemain, le géant néerlandais Endemol dévoilait son projet d'investir plus de 30 millions d'euros dans un réseau de chaînes premium sur internet.Le premier producteur mondial de contenus (Big Brother, Star academy, La ferme des célébrités...) ratisse large. Les chaînes du réseau "Endemol Beyond" verront le jour sur YouTube, mais aussi sur les autres plateformes de vidéos en ligne: Dailymotion, Yahoo!, AOL et MSN.Avec ce coup d?accélérateur, Endemol, qui possède déjà plus de 100 chaînes YouTube dans le monde, va engager "des talents émergents reconnus", investir dans "des productions originales", s'associer "avec des marques internationales" et mettre en place des partenariats "avec différents réseaux de chaînes thématiques: comédie, divertissement, mode, film".Enfin, le groupe public France Télévisions, qui édite, depuis le 1er janvier 2013, 25 chaînes sur la plateforme, va étendre son offre dans les prochaines semaines.Va-et-vientDésormais, le va-et-vient entre l'univers de la télévision et celui des plateformes vidéo sur internet est permanent: YouTube sert de laboratoire et de pépinière de talents pour les groupes audiovisuels traditionnels ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant